À Galgan, Yvette Moly, authentique comme sa cuisine

Abonnés
  • Yvette Moly fait également partie des Maîtres estofinaïres.
    Yvette Moly fait également partie des Maîtres estofinaïres. PaDS / PaDS
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Depuis un peu plus de dix ans, seule aux manettes, Yvette Moly perpétue la tradition de l’auberge Vinel.

Adolescente, et comme de nombreuses filles du village durant les vacances, elle rendait service à la patronne en faisant la plonge. L’auberge se trouvait qu’à quelques mètres de chez ses parents ; mais elle était loin de s’imaginer, qu’un jour, son nom, ou plutôt son prénom, serait inscrit sur la pancarte d’accueil. À Galgan, l’auberge Vinel est une véritable institution et Yvette Moly le sait plus que quiconque.

C’est au début du XXe siècle que l’aventure du restaurant a débuté. Situé au cœur du village, il était tenu par Henriette Vinel, figure emblématique du village. Il a ensuite déménagé de quelques mètres et c’est Ginette Alaux, la fille (et l’épouse de Jean, le maire depuis 1983), qui a pris le relais. Dans les années 1980, Yvette Moly se retrouve en cuisine. Après une école hôtelière "rigoureuse" à Saint-Chély-d’Apcher et quelques saisons notamment à Saint-Geniez-d’Olt, elle n’a donc fait que traverser la route pour trouver du travail.

Des tables d’hôtes aux tables de l’auberge

En 2008, Ginette Alaux cherche une personne de confiance pour lui succéder. Son regard se tourne naturellement vers Yvette Moly. Qui décline, dans un premier temps. "Mon époux est agriculteur et nous habitons donc dans une ferme. J’avais l’idée de proposer à la fois chambres et tables d’hôtes. Durant dix-huit mois, j’ai fonctionné ainsi, avant d’accepter de reprendre l’auberge. " Le 26 octobre 2009, elle inscrivait "chez Yvette" sur la pancarte d’accueil de l’auberge Vinel, une boucle bien bouclée après y avoir fait la plonge adolescente. Et, depuis, visiblement, elle s’y plaît. "Depuis 10 ans, je n’ai pas pris de vacances", lâche-t-elle sans aucune amertume, mais avec beaucoup de passion.

Une passion que les gourmets retrouvent dans ses plats : stockfisch (Yvette Moly fait partie des Maîtres estofinaïres), ris d’agneau, poule farcie, tête de veau… Il n’est pas rare que les clients appellent pour un menu dominical spécifique, et n’hésitent pas à avaler de nombreux kilomètres pour les déguster.

" Une forte clientèle vient du Bassin, mais il arrive très souvent qu’elle soit de Cahors, d’Albi ou même de Toulouse. Le bouche-à-oreille y est certainement pour beaucoup, mais ma cuisine est authentique avec des produits frais et locaux, sans parler de la pâtisserie qui est également “fait maison”. " Et comme elle aime le souligner : " Le village ne compte plus beaucoup de commerces, mais une boulangerie et une auberge ouvertes au quotidien, c’est une belle promotion pour Galgan. Les habitants devraient en prendre conscience. " Comme sa cuisine, Yvette Moly est authentique…

L’auberge Vinel chez Yvette est ouverte tous les midis, du lundi au vendredi. Le soir (à partir de 20 personnes) et le week-end sur réservation au 05 65 80 82 16.
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Galgan

233000 €

Proche Montbazens : Corps de ferme habitable desuite comprenant une maison [...]

128400 €

Corps de ferme composé d'une maison d'habitation T5 sur 2 niveaux, deux gra[...]

Toutes les annonces immobilières de Galgan
Réagir