À Grand-Vabre, les produits Saint-Hervé trouvent leur originalité dans les fleurs de sureau

Abonnés
  • Apéritifs, vins, vinaigre, gelées, confitures sont au catalogue d’Hervé Bier.
    Apéritifs, vins, vinaigre, gelées, confitures sont au catalogue d’Hervé Bier. Repro CPA / / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Depuis 1994, Hervé Bier réalise lui-même des produits 100 % naturels.

Les produits à base de fleur de sureau ne sont pas des plus courants. Mais ils existent. Et notamment du côté de Grand-Vabre, par la volonté et l’expertise dans ce domaine d’Hervé Bier, amateur de bonnes choses. Il est vrai que le nom Bier, à Grand-Vabre, est intimement associé aux bonnes choses, de la gastronomie notamment.

C’est en 1994, avec un ami à lui, qu’Hervé Bier se lance, pour sa production toute personnelle, dans l’élaboration d’un apéritif maison à la fleur de sureau. " En fait, au début, raconte-t-il, je ramassais des fleurs d’acacias pour en faire des beignets. Et toujours, à côté, il y avait des fleurs de sureau. Avec mon ami, on s’est dit pourquoi pas ? "

Quatre ans plus tard, en 1998, Hervé Bier se lance, seul, dans la production et la vente d’un produit dérivé de la recette élaborée par lui-même et son ami de cueillette. Il s’attache alors à trouver un nom à cet apéritif, en cherchant à associer les deux prénoms de ses concepteurs, Jacques et Hervé. Jacques lui évoquant le chemin de Saint-Jacques, il conserve "saint" à qui il adjoint son propre prénom : ainsi naquit l’apéritif "Saint-Hervé". Un produit qui n’allait pas rester longtemps seul. Car tout en poursuivant une activité professionnelle en parallèle, Hervé Bier développe au fil des ans toute une gamme de produits réalisés à partir des fleurs de sureau. Jusqu’à sa dernière trouvaille, l’an dernier, sous la forme de tomates vertes au vinaigre de sureau, "façon cornichons", comme il le précise au passage. Aujourd’hui, en catalogue, Saint-Hervé, dont le créateur est désormais à temps plein dans son activité agricole, propose toujours "le" produit original, à savoir l’apéritif éponyme, mais aussi des apéritifs au sureau aromatisés à la noix ou à la châtaigne ; un vinaigre composé de l’apéritif Saint-Hervé et aromatisé aux noix ; un rosé aux baies de sureau ; des gelées et des confitures également aux baies de sureau ; une bière, toujours au sureau, réalisée avec le concours des Mousses du Rouergue, à Decazeville… Tout est concocté sans sulfites, sans filtrage, juste par soutirage.

S’il n’a pas de boutique bien à lui pour vendre ses produits, Hervé Bier ne se plaint pas. Il fournit pas mal de restaurateurs aveyronnais, quelques moyennes surfaces et arpente les marchés de producteurs de la région, mais aussi ceux de Paris ou de Toulouse. "J’ai mes réseaux", glisse-t-il, tout en indiquant que "le bouche-à-oreille fait le reste".

François Cayla
Voir les commentaires
L'immobilier à Conques-En-Rouergue

200260 €

Située dans le magnifique bourg médiéval de Conques, halte incontournable s[...]

207000 €

Conques - en plein cœur du village découvrez cette maison transformé en cha[...]

699000 €

RARE – En exclusivité dans notre agence - Secteur de CONQUES, Manoir rénové[...]

Toutes les annonces immobilières de Conques-En-Rouergue
Réagir