Decazeville : Pascal Mazet veut valoriser les atouts du territoire

Abonnés
  • Les colistiers participants à la conférence de presse.
    Les colistiers participants à la conférence de presse. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Leur projet s’articule sur quatre sujets principaux : la fiscalité ; la santé ; redonner vie au bâti délabré et créer un mini-campus universitaire.

Au cours d’une conférence de presse, ce 15 février, le candidat à l’élection municipale Pascal Mazet entouré de quelques colistiers, présentait une nouvelle phase de son projet, "redonner du pouvoir d’achat aux Decazevillois", en valorisant les atouts du territoire et en soutenant le développement économique et touristique. Ce projet s’articule sur quatre sujets principaux : la fiscalité ; la santé, redonner vie au bâti délabré, créer un mini-campus universitaire.

Sur le plan de la fiscalité, Pascal Mazet s’engage à réaliser une baisse sur le taux communal de la taxe foncière. "Pour y arriver nous nous appuierons au niveau communal sur la concertation citoyenne avec la démarche participative, afin de faire les choix d’investissements et de fonctionnement les plus pertinents pour réaliser cet objectif. Au niveau intercommunal nous agirons pour mettre en place la redevance incitative des ordures ménagères en s’appuyant sur la quantité des déchets produits par chaque foyer en remplacement de l’injuste taxe actuelle d’enlèvement des ordures ménagères ".

Sur le plan de la santé "Nous agirons pour mettre en place une mutuelle santé communale ouverte aux communes de moins de 10 000 habitants (au moins deux villes l’on déjà réalisé dans le département) permettant une réduction de 30 à 60 % des contrats. Pour cela nous allons proposer un appel d’offres à toutes les mutuelles ".

En ce qui concerne le bâti délabré : "Dans la continuité de l’opération centre-ville, nous nous engageons à revitaliser notamment la rue Cayrade en démolissant après l’avoir acheté, l’immeuble qui a abrité successive- ment les meubles Latapie, puis Prisunic et enfin le technicien du sport, immeuble inutilisé depuis fort longtemps. Il y aura alors la possibilité pour un privé ou Aveyron habitat (HLM) d’imaginer un nouveau projet pour y construire des logements familiaux (F4- F5) trop peu nombreux à Decazeville. Et également acheter, puis rénover et réhabiliter l’immeuble du 51, rue Cayrade " explique le candidat tête de liste.

Et ceci pour y mettre en place un mini-campus universitaire (une digitale académie). Pascal Mazet et ses colistiers s’engagent dans cette voie offrant assurent-ils -"un accès à 1 000 formations en ligne avec un excellent taux de réussite (20 à 40 étudiants, permettant une alternative pour accéder aux études. Ensuite, offrir aux jeunes de rester sur place tout en se formant (niveaux bac + 2 à bac + 5, tout en créant un pôle formation innovant avec des espaces partagés en centre-ville (co-working, espaces de télétravail). "

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

48500 €

DECAZEVILLE - Lot de 2 Immeubles à Rénover sur un terrain de 962 m² environ[...]

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

185000 €

PROCHE CENTRE DE DECAZEVILLE HOME PATRIMOINE VOUS PROPOSE CET ENSEMBLE IMMO[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir