Municipales 2020

Deux listes « sans étiquette » à La Cavalerie, dont l’une pourtant bien étiquetée…

  • La conseillère régionale RN Marie-Christine Parolin vient tout récemment  d’élire domicile à La Cavalerie.
    La conseillère régionale RN Marie-Christine Parolin vient tout récemment d’élire domicile à La Cavalerie. Repro CP / Archives ML / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Sauf surprise, deux listes se feront face aux élections municipales à La Cavalerie. Loïc Massebiau est le premier à avoir déclaré, en octobre 2019, son intention de se présenter à la mairie comme tête de liste de « La Cavalerie réunie ». Pour mémoire, aux dernières législatives, Loïc Massebiau s’était présenté sous la bannière des souverainistes de l’UPR (Union populaire républicaine). Un parti créé en 2007 par François Asselineau avec l’objectif de faire sortir la France de l’Europe. En revanche, pour partir à la conquête de La Cavalerie, c’est sans étiquette que se présente le candidat Massebiau.
Sans étiquette mais pas sans soutiens, car ce dernier a néanmoins reçu l’appui du Rassemblement national de Marine Le Pen et du parti Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan.
Les deux partis ont officiellement signé la charte de soutien aux habitants de La Cavalerie ; un document censé fixer les règles et les grandes orientations de sa campagne. Il y est notamment mentionné que le principal projet du candidat Massebiau sera l’installation de l’hôpital médian à La Cavalerie.
Flairant le bon coup à jouer, le RN, qui était arrivé en tête à La Cavalerie aux présidentielles avec 53,8 %, a demandé très tôt à la conseillère régionale du Rassemblement national, Marie-Christine Parolin, de s’afficher aux côtés du candidat. Comme lors des commémorations du 11-Novembre à La Cavalerie. Disposant rapidement d’un pied à terre dans le village médiéval, l’élue de Haute-Garonne a intégré dans la foulée la liste Massebiau. Elle y figure à la deuxième place, juste devant Christian Ferrand, le père de l’ancien maire Bruno Ferrand.
Ce dernier n’avait pas pu exercer son mandat à cause de la fronde menée par huit des 15 conseillers au rang desquels figurait le maire sortant François Rodriguez. Fin 2015, les huit avaient démissionné en bloc, ce qui avait conduit à la division du village et à une nouvelle élection, d’où François Rodriguez était ressorti vainqueur.
Aussi, ce dernier, après avoir longtemps hésité, a décidé de se représenter à la tête de la liste « Construisons La Cavalerie de demain ». Une liste « sans étiquette et totalement apolitique » où figure une grande partie des conseillers de l’actuelle majorité municipale.
Leur souhait : « Assurer la continuité des opérations engagées depuis 4 ans, poursuivre l’accompagnement des infrastructures à venir, gymnase, collège, Viaduc village et proposer davantage de logements familiaux tout en renforçant les liens intergénérationnels et associatifs. »
 

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à La Cavalerie

98000 €

Exceptionnel emplacement pour ce local à vendre d'une superficie d'envir[...]

68000 €

Sur le Plateau du Larzac- A 15 mn de Millau - LA CAVALERIE Très beau terrai[...]

189000 €

Villa neuve T5 offrant une très belle vue dégagée sur tout le plateau du La[...]

Toutes les annonces immobilières de La Cavalerie
Réagir