Municipales 2020

Rodez : pour Jean-Philippe Murat, "le projet Bourran II, c’est une pure folie"

Abonnés
  • Jean-Philippe Murat promet  de présenter sa liste et son programme la semaine prochaine.
    Jean-Philippe Murat promet de présenter sa liste et son programme la semaine prochaine. Centre Presse / Mathieu Roualdès / Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Le candidat ruthénois s’en est pris au programme de la liste portée par Christian Teyssèdre et le projet de Bourran II, hier lors d’une conférence de presse.

À moins d’un mois du premier tour, le 15 mars prochain, la campagne s’accélère à Rodez. Publications des listes, des programmes et comme il est de coutume, les candidats s’attaquent à tour de rôle… Depuis plusieurs semaines d’ailleurs, la liste de Jean-Philippe Murat n’épargne pas celle de Christian Teyssèdre, et vice-versa. Hier encore, lors d’une conférence de presse, l’ancien conseiller municipal, élu en 2008 aux côtés de Jean-Louis Chauzy, s’en est pris au maire actuel. Et plus particulièrement à son programme, dévoilé lundi. "Il n’y a toujours aucune vision globale pour la ville, seulement des chiffres et des chiffres. Son programme, c’est celui d’un candidat qui s’essouffle, il est temps de tourner la page… Qu’il ne s’inquiète, on ne volera pas ses propositions !", explique le candidat. Avant de se dire partisan de davantage de démocratie participative, via notamment la consultation citoyenne pour tous les grands projets…

"L’objectif est avant tout d’animer Rodez"

Celui de Bourran II (lire notre précédente édition), présenté par son adversaire, n’est d’ailleurs pas passé chez les colistiers de Murat. "C’est une pure folie", n’hésite pas à lancer Christophe Noyer, avant de poursuivre : "Avec ce projet, on va droit dans le mur, comment bétonner encore la Ville en construisant 700 logements, sous le prétexte d’un écoquartier ? Ce ne sera ni plus ni moins qu’un nouveau quartier Combarel, où les gens s’entasseront les uns sur les autres ! N’y a-t-il pas mieux à proposer en ces temps d’urgence climatique ? Christian Teyssèdre est un homme du passé. Il ne cesse de construire des logements alors que la population ruthénoise a baissé depuis les années 1970 et qu’il y a déjà de nombreux logements vides en ville !"

Pour la liste Murat, dont le programme devrait être distribué la semaine prochaine, "l’objectif est avant tout d’animer Rodez, avant de créer une nouvelle cité-dortoir. Et il n’y a rien sur ce point dans le programme de Christian Teyssèdre. Comment dire à nos jeunes de ne pas partir et attirer des familles sans animation ?".

Échos de campagne

  • Galliard répond à Teyssèdre. Récemment, Christian Teyssèdre a pointé du doigt la gestion et la dette du conseil départemental indiquant n’avoir "aucune leçon à recevoir de Serge Julien", candidat ruthénois soutenu par Jean-François Galliard… Ce dernier, président du Département, a tenu à répondre à ces "attaques", hier, par une maxime : "Le chien aboie, la caravane passe". Pas de quoi apaiser les tensions entre les collectivités… "Nous, on ne l’a jamais attaqué sur sa gestion de la Ville ou bien de l’Agglo. Je ne comprends pas qu’il s’en prenne au Département, cela n’a rien à voir avec les élections ruthénoises. Mon soutien pour Serge Julien est simplement personnel…", conclut Jean-François Galliard.
  • Citoyenne européenne. Depuis le traité de Maastricht en 1992, un(e) ressortissant(e) d’un autre pays de l’Union européenne peut se présenter et voter aux élections municipales. C’est le cas d’Alrun Wehl, une trentenaire allemande, candidate sur la liste de Rodez Citoyen. Installée en France depuis dix ans, et actuellement assistante périscolaire, elle dit s’être engagée car "la démocratie participative, c’est le modèle de demain".
  • "Extrême gauche et notables". Dans son programme, Christian Teyssèdre qualifie ses adversaires comme suivant : "Le 15 mars, vous aurez à choisir entre quatre listes : une d’extrême gauche sans aucune proposition et dont la tête de liste refuse d’assister aux commémorations et deux listes de notables locaux présents à Rodez uniquement en période électorale…"
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

365 €

RODEZ : Saint Félix, au domaine Val Saint Jean, lotissement calme à proximi[...]

598 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Ravissant 3 pièce en coeur [...]

89000 €

En exclusivité à deux pas du centre ville, voici ce volumineux T2 avec park[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir