Football : "60% des arbitres aveyronnais n'arbitreront pas", mais "les matches se joueront ce week-end"

  • Les arbitres ont annoncé vouloir marquer le coup.
    Les arbitres ont annoncé vouloir marquer le coup. Centre Presse Aveyron / Archives Jean-Louis Bories / Centre Presse Aveyron
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le mouvement spontané des arbitres aveyronnais né après l'agression d'un des leurs dimanche à Foissac semble prendre de l'importance.

Ainsi, ce mercredi en début de soirée, Didier Campredon, président de la section aveyronnaise de l'Unaf (union nationale des arbitres de football), nous a indiqué qu'environ "60% des arbitres ont dit qu'ils n'iront pas sur le terrain ce week-end". Un appel à la grève lancé, non pas par l'Unaf, mais par des arbitres indépendants. "À l'Unaf, on soutient ce mouvement, veut préciser Campredon. Mais nous n'avons pas initié les choses". 

Une situation qui soulève évidemment la question de la tenue des matches de niveau départemental ce week-end. " Quoi qu'il arrive, les matches se joueront, envoie le président du District de l'Aveyron, Arnaud Delpal. Dans le pire des cas, un arbitre sera désigné à la pièce. " C’est-à-dire, concrètement, qu'en cas de non-présence de l'arbitre désigné par le District avant le match, un dirigeant de chaque club sera appelé à potentiellement arbitrer. Et un tirage au sort sera alors effectué pour dire qui des deux officiera au sifflet.

Une situation bien particulière, qui risque aussi de drainer son lot d'hésitations sur les terrains.

Plus d'informations à retrouver dans votre édition Centre Presse de ce jeudi 20 février.
Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir