Labastide-l'Evêque : un festibal traditionnel qui va vous retourner !

  • Laüsa, un étincelle gasconne dans la musique trad'.
    Laüsa, un étincelle gasconne dans la musique trad'. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

De nos jours, les bals de danses traditionnelles  sont beaucoup  plus qu'un simple folklore, et vous pourrez vous en rendre compte le samedi 22 février à Labastide-L’Évêque avec ce festibal des musiques trad’qui va vous faire guincher et vous mettre la tête à l’envers comme avant, quand l’occitan était une langue de d’jeuns’. Ce qu’elle redevient dirait-on.

Et en plus on s’autorise dans la musique un de ces mescladis qui rendent bourrées, mazurkas et autres brise-pied complètement international.

Au (séduisant) programme de ce rendez-vous trad, on va commencer par le duo féminin Bourrasque qui marie la musique d’Auvergne à celle des Appalaches, au violon et au banjo siouplait, ensuite le Cap Cabaret Orkestra qui vient d’Italie pour vous faire tourbillonner sur les danses de ses vallées occitanes, des danses collectives endiablées toujours vivantes entre Cunéo et Turin, et enfin les Gascons de Laüsa, ce qui veut dire "étincelle" dans les vallées de là-bas, qui puise son influence dans le folk, la pop, le rock, flirte parfois avec les couleurs méditerranéennes voire carrément africaines, mais reste fidèle à la cadence du bal gascon.

Voilà de quoi danser toute la nuit comme des canaillous. Et il y a fort à parier que l’on ne verra pas que des cheveux d’argent sur le parquet. Trans-générationnels, tels sont aujourd'hui ces nouveaux bals trad'.

 

Monsieur l'ouïe
Voir les commentaires
Réagir