Poste de Cassagnes : le conflit redémarre

  • La CGT appelle l'ensemble des postiers à "entamer une grève illimitée à partir de jeudi 20 février. Le rendez-vous est fixé à partir de 6h15 devant la plateforme de distribution et de préparation du courrier d'Onet-le-Château.
    La CGT appelle l'ensemble des postiers à "entamer une grève illimitée à partir de jeudi 20 février. Le rendez-vous est fixé à partir de 6h15 devant la plateforme de distribution et de préparation du courrier d'Onet-le-Château. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Après qu'un protocole de sortie de crise a été signé le 21 janvier, la CGT FAPT appelle à une nouvelle mobilisation, départementale et illimitée, à partir du jeudi 20 février.

Des salariés qui s'estiment "bafoués", "méprisés"... La CGT FAPT (postiers) de l'Aveyron a affirmé hier avoir été "contrainte", aux côtés du syndicat Sud, de déposer un nouveau préavis de grève alors que, selon la secrétaire départementale Laurence Cahors, "la direction de La Poste de Cassagnes et du Grand Rodez a décidé de ne pas respecter le protocole signé le 21 janvier suite à la médiation mise en place par la préfecture".

Deux points posent particulièrement problème. Le premier concerne les huit postes de facteurs, "remplacés" par la direction par sept postes de facteurs... et un poste de cadre. La direction évoque huit "positions de travail", et selon la lecture qu'elle fait du protocole, il n'a jamais été question d'attribuer ces postes exclusivement à des facteurs. Une position que ne partage pas du tout Laurence Cahors, pour qui le fait que les huit postes devaient échoir à des facteurs est bien stipulé, noir sur blanc, dans le protocole.

Le second point d'achoppement concerne la pause déjeuner, qui impose aux facteurs de s'arrêter sur leur tournée pour manger avant de repartir, ce qui retarde non seulement la livraison du courrier, mais aussi celle de fin de service des postiers. Sur ce second point, la direction de la Poste évoqué une "erreur" et prévoit de revenir sur sa décision.

"Incompréhensible" pour la syndicaliste, qui affirme : "Tout le monde a autre chose à faire que de perdre autant d'énergie". Pour rappel, ce protocole de sortie de crise avait permis de mettre fin à un conflit long de près d'un mois et ponctué d'une douzaine de rencontres entre grévistes et direction. La médiation de la sous-préfecture avait été nécessaire pour trouver une issue. 

Pour faire à nouveau entendre leur colère, teintée cette fois, on l'imagine, d'un peu de déception, la CGT a donc appelé l'ensemble des postiers à "entamer une grève illimitée à partir de jeudi 20 février". Le rendez-vous est fixé à partir de 6h15 devant la plateforme de distribution et de préparation du courrier d'Onet-le-Château. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

50000 €

Ancien corps de ferme à rénover , composé d'une maison avec sa dépendance ([...]

171200 €

Entre Rodez et Albi, maison en pierre avec 4 chambres, pièce de vie, salle [...]

83000 €

Ensemble composé d'une maison de 424 m² à rénover entièrement, mais dont le[...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir