Pour inciter les enfants à manger des fruits et légumes, les deux parents doivent donner l'exemple

  • Selon l'OMS, la faible consommation de fruits et légumes figure parmi les dix principaux facteurs de risque de la mortalité mondiale.
    Selon l'OMS, la faible consommation de fruits et légumes figure parmi les dix principaux facteurs de risque de la mortalité mondiale. gpointstudio / Istock.com
Publié le , mis à jour

(Relaxnews) - En termes d'alimentation, les parents représentent l'exemple suprême pour leur enfant... Et l'influence s'avère encore plus efficace lorsque les deux s'impliquent, suggère une récente recherche finlandaise. 

Vous souhaitez que votre enfant mange plus de fruits et légumes ? A vous de donner l'exemple. Et c'est encore mieux si les deux parents s'y mettent, suggère une étude réalisée par l'université de Finlande orientale et publiée dans Food Quality and Preferences

Des recherches antérieures ont confirmé que l'influence des parents sur les habitudes alimentaires de leur enfant s'exerce dès la première année qui suit la naissance. Les enfants apprennent quoi, quand et en quelle quantité manger, en grande partie grâce à l'observation des comportements alimentaires des autres.

Afin de déterminer dans quelle mesure les habitudes alimentaires des parents pouvaient influencer celles de leurs enfants, les auteurs de cette nouvelle recherche ont sondé 114 enfants âgés entre 3 et 5 ans et leurs parents (100) sur leur consommation de nourriture à la maison. 

Globalement, les résultats suggèrent une faible consommation de fruits et légumes chez les enfants de 3 à 5 ans ainsi que chez leurs parents. Les légumes et les baies cuits sont les aliments les moins consommés par les participants, note l'étude. 

Une influence particulièrement importante au dîner

Les chercheurs ont constaté que, dans une certaine mesure, l'exemple de consommation d'un aliment spécifique pouvait varier en fonction des parents : les mères étaient par exemple plus enclines à manger des légumes crus et cuits, ainsi que des fruits et des baies. Les pères, eux, ont déclaré une consommation plus marquée de légumes cuits.

"Cela montre qu'apprendre aux enfants à manger leurs légumes verts n'est pas quelque chose que les mères devraient faire seules. Un exemple positif donné par les deux parents est important, tout comme le fait d'encourager l'enfant", estime la nutritionniste Kaisa Kähkönenn, chercheuse à l'université de Finlande orientale et première autrice de l'étude.

Les réponses fournies par les parents suggèrent également que le dîner est le repas le plus important à la maison lorsqu'il s'agit d'apprendre aux enfants à manger des légumes et des fruits.

D'après l'Organisation mondiale de la santé, qui recommande de consommer plus de 400g de fruits et légumes par jour, la faible consommation de fruits et légumes figure parmi les dix principaux facteurs de risque de la mortalité dans le monde.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir