peinture

Espalion : Thomas de Vuillefroy, un artiste qui sort de l’anonymat

  • Thomas de Vuillefroy présente RNP168 primée à  Paris.
    Thomas de Vuillefroy présente RNP168 primée à Paris. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Après des débuts "difficiles", son talent est aujourd’hui reconnu à l’échelle nationale.

Le mardi 11 février dernier, dans la soirée, s’est tenue à Paris, au Grand-Palais, le vernissage de l’exposition "Art Capital" regroupant quatre salons historiques : le Salon du dessin et de la peinture à l’eau, le Salon comparaison, le Salon des indépendants et le Salon des artistes français.

Parmi eux, le jeune peintre Espalionnais Thomas de Vuillefroy. Comme tous les artistes présents (environ 2 400) il y exposait une de ses œuvres. Intitulée RNP168 elle proposait une technique unique en son genre réalisée au racloir et à l’encre de Chine sur papier. Une œuvre aux dimensions imposantes (188 x141 cm).

Cette réalisation a grandement séduit le jury puisque le prestigieux Grand prix du salon 2020 pour le dessin et de la peinture à l’eau lui a été attribué. Un prix remis en personne par le président Daniel Gallais. Une consécration pour l’artiste espalionnais après avoir été distingué en 2018 du Prix Maxime Juan, de la Fondation Taylor et du Prix spécial du Salon en 2019.

Une démarche artistique bien particulière

"La peinture comme outil de recherche ultime et infini, la peinture comme action, comme engagement, comme forme de pensée, comme méthode d’observation du monde, comme moyen d’expression. La peinture pour donner du sens à la vie ". Thomas de Vuillefroy est de ces artistes entiers, au parcours personnel tortueux, mais riche. Thomas de Vuillefroy est un chercheur. Cet ancien tailleur de pierre réserve bien des surprises. Attiré, dans un premier temps par la sculpture et le modelage, Thomas de Vuillefroy s’est progressivement tourné vers le dessin et la peinture, à travers le pastel, l’huile ou l’acrylique.

Et c’est en voulant faire disparaître des œuvres qu’ils jugeaient ratées, qu’il a fini par inventer sa technique du racloir. La technique d’effacement est ainsi devenue technique de révélation… et qui lui ouvre aujourd’hui les portes de la notoriété.

Des galeries prestigieuses

Après des débuts difficiles, sa notoriété naissante lui ouvre les portes des salons et surtout des galeries les plus prestigieuses des quatre coins de la France avides de nouveaux talents.

Ses productions ont, parmi d’autres, eu les honneurs du musée de la Tour du Moulin à Marcigny, de la galerie Sens Intérieur de Port-Cogolin, de Yia Paris, Carreau du Temple et plus proche de nous La Menuiserie de Rodez, Galerie Jean-Ségalat à Decazeville, le musée Vaylet d’Espalion, etc…

Sans oublier dernièrement les galeries Valérie Eymeric de Lyon, le 22 à Cabrières-d’Avignon ou le Pandem’Art à Béthune.

Des projets pour 2020

Déjà pour 2020, des participations sont programmées à Arts Up à Lille (mars), à Art Fait au Grand Palais à Paris (avril) et à la Fondation Taylor à Paris (avril). Également une œuvre devrait être exposée à la Fondation Pierre-Salinger à Le Thor (84).

À noter que son œuvre primée est aujourd’hui visible à son atelier d’Espalion.

Contact : Thomas de Vuillefroy, 32 bis rue du Docteur Trémolières, 12 500 Espalion, 06 63 41 51 54, thomasdevuillefroy@gmail.com

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

350000 €

Dans le centre ville d'espalion, bel immeuble en pierre, traversant, compre[...]

326 €

ESPALION : Dans résidence jouissant de très bonnes prestations (piscine, ac[...]

89000 €

Dans une résidence récente située à proximité du centre-ville d'Espalion, a[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir