Santé

Coronavirus : les voyagistes ruthénois sont en mode "cellule de crise"

Abonnés
  • La période des voyages scolaires s’annonce contrariée.
    La période des voyages scolaires s’annonce contrariée. Archives CP / JAT / Archives CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Rodez est réputé pour l’organisation des voyages scolaires. Toutes scrutent de près l’évolution de la situation.

Parmi les multiples conséquences générées par la propagation du coronavirus, il y a celles qui touchent les voyagistes. À Rodez, avec des entreprises telles que VTO, Go and Live ou Verdié voyages, le voyage éducatif est une spécialité de pointe. Or, pour la première fois, elles se trouvent confrontées à un problème d’ampleur planétaire.

Maxime Rey, directeur de VTO Voyages, confirme que depuis lundi, et la rentrée des classes pour les académies de Paris et Toulouse, l’impact se fait ressentir. " Beaucoup de questions sont posées. Il y a des souhaits d’annulation, certaines demandes sont fermes.". VTO a d’ailleurs activé une "cellule de crise", avec deux rendez-vous téléphoniques par jour avec ses référents situés dans différents coins du globe. "Pour l’heure, le rectorat ne fait que des recommandations. Nous nous suivons bien évidemment de près la situation", explique Maxime Rey, conscient que les interrogations pourraient aller crescendo au fur et à mesure des retours de vacances des zones A et B.

Même ambiance chez Verdié voyages. Antoine Bretin, le directeur Tour-opérateur jeunes, relate ce mode "cellule de crise". "Le téléphone ne cesse de sonner depuis lundi et l’emballement médiatique autour de l’Italie. On nous a même téléphoné pour annuler un séjour en Grande Bretagne alors que le pays n’est pas concerné ", souligne-t-il. " Nous sommes en contacts étroits avec l’Unosel, qui fédère des organismes de séjours éducatifs. Ce qui permet d’échanger sur la situation et d’être coordonné entre voyagistes. D’autant qu’il s’agit de voyages qui concernent les jeunes. Et il n’est pas question de prendre des risques".

Reste qu’hier après-midi encore, aucune destination n’était fermée. Les rectorats ont toutefois émis des recommandations, demandant aux établissements de " reconsidérer la pertinence de leur voyage" compte tenu de la situation.

D’ores et déjà, hier, plusieurs voyages vers l’Italie étaient annulés, notamment à la demande du rectorat de Bretagne.

Mais la situation étant appelée à évoluer heure après heure, les voyagistes ruthénois se veulent prudents. Tout en s’attendant à quelques jours difficiles.

 

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

297.68 €

Studio meublé à proximité du centre ville, des commerces, des bus, du Lycée[...]

520 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - T3 dans quartier calme, pr[...]

338.39 €

Appartement proche du centre ville et à proximité des commerces, du lycée M[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir