Ligue 2

Football - Rodez : Loïc Poujol, retrouvailles manquées avec Sochaux

  • Loïc Poujol devra encore patienter.
    Loïc Poujol devra encore patienter. Centre Presse Aveyron / Jean-louis Bories / Centre Presse Aveyron
Publié le / Modifié le S'abonner

Blessé, le défenseur central, qui a vécu dix belles années à Sochaux, ne rejouera pas à Bonal ce vendredi 28 février.

« Après mon opération, le 13 février, j’ai été chez ma belle-famille pour me changer les idées. Sauf que mes beaux-parents habitent Besançon... à côté de Sochaux. (rires) » Même quand il ne veut pas y penser, Loïc Poujol en finit toujours par revenir à ce Sochaux - Rodez : le club qui l’a formé et emmené jusqu’en Ligue 1 (2004-2014) contre celui de la ville où il a vu le jour et finira peut-être sa carrière.

« Bonal, c’est là où j’ai disputé mon premier match pro. J’ai joué plus de 70 rencontres avec le FCSM, ça fait à peu près la moitié dans ce stade, avec 15 ou 20 000 spectateurs de moyenne dans l’élite. Ce sont des choses qui marquent, alors ça m’aurait plu d’y retourner », confie le défenseur central, la voix teintée d’émotions. Et de regrets, surtout : à cause de sa blessure au petit orteil droit survenue le 24 janvier, à Charléty, l’antre de son autre ancien club, le Paris FC, il ne pourra pas retrouver demain une pelouse qu’il n’a plus foulée depuis 2014. Seule bonne nouvelle, son anniversaire tombe aujourd’hui (31 ans). « Heureusement que ce n’est pas vendredi, sinon, ça aurait gâché la fête. Dès que le calendrier de la saison était sorti, j’avais regardé la date du déplacement. Quand le docteur m’a dit que j’en aurai pour six semaines, ça a été dur à avaler. »


Celui qui retrouvera les terrains « début avril » aurait quand même pu faire le déplacement, mais la frustration était trop grande : « Je préfère regarder le match à la maison. Déjà qu’en tribunes à Paul-Lignon, je suis frustré, alors là...Il faut vraiment se maintenir en Ligue 2 pour que je puisse retourner à Sochaux l’année prochaine ! (rires) »

Vincent Naël
Voir les commentaires
Réagir