Télé-médias

France Télévisions pourra diffuser des films sur son site France.tv

  • France Télévisions pourra également mettre à disposition pendant 7 jours en télévision de rattrapage les films de cinéma qu'elle a préfinancés, selon cet accord.
    France Télévisions pourra également mettre à disposition pendant 7 jours en télévision de rattrapage les films de cinéma qu'elle a préfinancés, selon cet accord. TARIK KIZILKAYA / iStock.com / TARIK KIZILKAYA / iStock.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Un accord entre France Télévisions et les principales organisations du cinéma va permettre au groupe public de diffuser des films de cinéma sur son site france.tv, selon un communiqué diffusé jeudi.

L'ARP (Auteurs, Réalisateurs, Producteurs) et le BLOC (qui regroupe plusieurs organisations du cinéma), les signataires de l'accord, "se félicitent que France Télévisions s'engage à renforcer l'éditorialisation du cinéma et la mise en valeur de son offre de cinéma sur ses antennes hertziennes comme en non-linéaire (à la demande, ndlr)".

L'accord, qui court jusqu'en 2022, "se concrétisera par la diffusion d'au moins 250 films de cinéma par an sur les antennes hertziennes et d'au moins 50 films en non-linéaire, dans un contexte où France 4 et France Ô cesseront d'émettre en 2020" et verront leur offre basculer en numérique.

Ce chiffre de 250 films correspond à ce qu'ont diffusé France 2, France 3 et France 5 en 2018. La possibilité pour le groupe de mettre à disposition des dizaines de films sur son portail numérique est totalement nouvelle.

France Télévisions pourra également mettre à disposition pendant 7 jours en télévision de rattrapage les films de cinéma qu'elle a préfinancés, selon cet accord.

En échange, le groupe s'engage "à investir au moins 60 millions d'euros par an dans les oeuvres de cinéma européennes et d'expression originale française ainsi qu'à poursuivre sa politique de soutien au cinéma dans toute sa diversité, aussi bien pour les achats que les préachats".

Un niveau d'investissement plus élevé que ce que prévoyait le COM (Contrat d'objectifs et de moyens) du groupe.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir