Laurent Tranier prône un développement économique "vert"

Abonnés
  • Laurent Tranier et sa liste lient développement économique et transition écologique.
    Laurent Tranier et sa liste lient développement économique et transition écologique.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

"Le développement économique et la transition écologique sont pour nous indissociables", lance Laurent Tranier, appuyé par son colistier, Yves Abibou. Ils en font un point central du projet de leur liste "Villefranche 2020".

"On veut prendre notre part dans cette transition", explique le second. Et il le traduit localement : "associer les habitants, ouvrir des commissions extra-municipales, porter un conseil de développement à la communauté de communes, introduire des critères environnementaux et locaux pour les achats de la commune, lutter contre l’artificialisation des terres, aider des maraîchers à s’installer, travailler sur les déplacements et les cheminements."

La transition écologique, c’est aussi moins consommer d’énergie. "Nous mènerons un diagnostic énergétique sur les bâtiments communaux", annoncent les candidats.

Ses projets de développement économique, Laurent Tranier veut donc les inscrire "dans des démarches vertueuses d’un point de vue environnemental". Comme dossiers, il cite La Glèbe 4, le Tiers lieu (déjà acté), un Fab Lab, le développement du club d’entreprises Dynéco, le déploiement de la fibre optique (en cours), la création de boutiques atelier d’artisanat d’art. Il met aussi en avant la nécessité d’attirer des actifs. "Il faut trouver un système pour faire revenir nos jeunes". Les garder aussi, avec des formations supérieures (campus connecté, école d’infirmiers).

Recours auprès de la préfète

Interpellé par Jean Sébastien Orcibal sur la couleur politique donnée à sa liste par la préfecture, Laurent Tarnier assure avoir déposé une liste sans étiquette. "C’est la préfète qui attribue ensuite une nuance politique aux listes et aux personnes. Je n’accepte pas cette nuance et j’ai intenté un recours auprès de la préfète."

Sur la présidence de la communauté de communes, Laurent Tranier renvoie à l’après élection. Par contre il juge "sidérante", la position de son concurrent. "Dire aujourd’hui que l’on ne sera pas candidat à la présidence de la communauté de communes est une faute, car c’est là une fonction décisive et un levier extraordinaire pour Villefranche."

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

394 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Duplex en coeur de ville.Sé[...]

536 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Sas d'entrée (placard), séjo[...]

336 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCEUn hall d'entrée (avec placar[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir