Rodez : un trafic qui doit passer du rouge au vert…

Abonnés
  • En groupe ou en solo,  la mobilité douce véhicule  les projets.
    En groupe ou en solo, la mobilité douce véhicule les projets. J.A.T. / J.A.T.
  • Un tarif de stationnement  plus attractif au cœur du débat.
    Un tarif de stationnement plus attractif au cœur du débat. J.A.T. / J.A.T.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Problèmes récurrents, la circulation et le stationnement sont des priorités pour les quatre candidats qui teintent leurs projets en la matière des couleurs de l’écologie.

C’est l’un des enjeux les plus véhiculés dans la campagne des municipales : comment améliorer la circulation et le stationnement des Ruthénois, qui n’ont jamais caché leur agacement sur ce chapitre. Lequel a même animé depuis plus de vingt ans les scrutins successifs dans le chef-lieu. Un constat qui varie peu au fil des ans, quand le trafic automobile augmente et que la configuration du piton et sa rénovation urbaine ne permettent pas de créer des places de parking aussi facilement qu’on le souhaiterait.

Le défi a évolué avec la prise de conscience écologique : place désormais à la circulation douce pour inciter les citoyens à prendre le vélo, électrique notamment, et délaisser les voitures, majoritairement polluantes et compliquées à garer.

Parkings relais et pouvoir d’achat

Le stationnement de surface est un dossier sensible, surtout quand les cinq parkings souterrains accessibles au public ne sont pas souvent complets. L’association Les Motards en Colère interpellent ainsi les candidats sur la disparition en un an de 16 places réservées aux deux-roues, selon leur comptage, à la suite des travaux à Foch et à la Cité. Pour le reste, trouver une place dans une rue n’est pourtant pas plus difficile à Rodez qu’ailleurs. Et pas aussi cher que dans quelques villes comparables… Mais il est important de rassurer les citoyens quant à la capacité de la Ville à agir dans ce domaine.

Jean-Philippe Murat plaide par exemple pour la gratuité du stationnement les mercredis, samedis et le soir après 17 heures, quand Christian Teyssèdre envisage la baisse du tarif résident. La liste Rodez Citoyen le rejoint sur ce point et prône la création de parkings relais aux abords de la ville ou, pour Serge Julien, dans des "endroits stratégiques".

Réduire la part des voitures en ville consiste aussi à favoriser les transports collectifs. La gratuité est à l’ordre du jour pour Rodez Citoyen à titre expérimental durant un an, quand Christian Teyssèdre l’envisage de façon définitive. De son côté, Serge Julien n’est pas favorable à la mesure "qui pénaliserait tous les contribuables", et préfère rendre les tarifs du transport urbain "plus attractifs".

Vélo, l’atout fluide

Il en va de la fluidité du trafic, de plus en plus mise à mal au quotidien, avec son cortège de bouchons. Une solution est dans l’air du temps : favoriser le vélo, sur fond de circulation douce avec des voies aménagées. Le vélo électrique est d’ailleurs une idée-force de Christian Teyssèdre : le maire sortant promet de mettre à disposition de tous, en libre-service sur le modèle Vélib’, ces cycles faciles d’emploi dans des parcs à vélo disposés aux quatre coins de la ville. Et destinés à être utilisés par les cyclistes pour venir au centre. Une proposition à laquelle adhère Rodez Citoyen, Serge Julien préférant se focaliser sur le développement des liaisons cyclistes entre les villes de l’agglomération.

Aucun des quatre candidats en tout cas ne néglige le problème de la circulation et du stationnement, d’autant plus crucial qu’il conditionne à la fois l’habitat et l’économie du centre-ville.

Prochain volet : économie/commerces et habitat/logement

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

54.5 €

Box de garage fermé et sécurisé situé à deux pas du Centre ville et du Jard[...]

383 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové secteur [...]

523 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir