Saint-Affrique : l’hôpital médian au cœur de la campagne

  • Sébastien David.
    Sébastien David. Repro CPA -
  • Loïc Raynal.
    Loïc Raynal. Repro CPA
  • Alain Fauconnier.
    Alain Fauconnier. Repro CPA
Publié le

L’affrontement entre les trois candidats tourne principalement autour de l’attractivité de la ville mais aussi et surtout de l’hôpital médian pour remplacer ceux de Saint-Affrique et Millau

Trois candidats pour prendre la tête de Saint-Affrique durant six ans. Alain Fauconnier, 74 ans et maire depuis 2001 ; Sébastien David, 43 ans et candidat pour la troisième fois à ce scrutin local puis Loïc Raynal, 44 ans, qui se lance pour la première fois dans la course à la mairie avec sa liste "Saint-Affrique, notre ADN".

Les deux premiers candidats affichent un CV politique conséquent : ancien sénateur de l’Aveyron (2008-2014), ancien conseiller général du canton de Saint-Affrique (1998-2001), ancien conseiller régional de Midi-Pyrénées (1998-2008) pour Alain Fauconnier, encarté au Parti socialiste ; conseiller municipal d’opposition (depuis 2008), conseiller départemental (depuis 2015) et vice-président du conseil départemental de l’Aveyron, suppléant d’Arnaud Viala, député de la troisième circonscription de l’Aveyron (depuis 2015), pour Sébastien David, aussi secrétaire départemental Les Républicains.

Le troisième candidat, Loïc Raynal affiche moins d’expérience en politique. Il n’a jamais été encarté, ni élu.

"Je n’ai jamais fait de politique mais j’ai une grande expérience de gestion, de management, au sein d’importantes entreprises, souligne Loïc Raynal. Je pense que Saint-Affrique a besoin de ce renouveau que j’incarne." Dans son programme il souhaite principalement mettre l’accent sur l’aménagement du centre-ville mais aussi et surtout "sécuriser les berges régulièrement inondées. Et cela peut être fait très rapidement ". Il est aussi question pour lui de l’hôpital médian, comme pour les autres candidats, pour remplacer ceux de Saint-Affrique et Millau, à Saint-Georges-de-Luzençon.

En face, Sébastien David. Celui qui est aussi conseiller départemental entend mettre l’accent sur la fiscalité, dont il souhaite diminuer "l’importance", mais aussi sur l’aménagement et la " redynamisation du centre-ville ".

Enfin, pour le maire sortant Alain Fauconnier comme pour les autres candidats, le sujet de l’hôpital médian est au cœur de la campagne et des enjeux du prochain mandat. "Du bon fonctionnement de cet hôpital dépendent beaucoup de choses. On parle d’économie, d’attractivité et d’avenir", glisse Alain Fauconnier.

Pour ce dernier, "l’irréversibilité du projet est un préalable à tout. On ne touchera à rien à Saint-Affrique tant que rien ne sera garanti en ce sens". Autre point du programme : "Penser la ville dans les 30 ans à venir, pour en améliorer l’attractivité."

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

169600 €

Saint Affrique, centre-ville, à vendre, appartement en dernier étage. 110 m[...]

150800 €

Saint Affrique, secteur Hôpital, proximité centre-ville, à vendre, maison a[...]

136500 €

Saint Affrique, Les Terrasses, au calme, , appartement de type 2 avec ascen[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir