Le Parlement européen était à l’affiche de Rencontres Citoyennes

  • Le public s’est un peu perdu dans les dédales de cette institution.
    Le public s’est un peu perdu dans les dédales de cette institution.
Publié le

Tout, tout, tout vous saurez tout sur… le Parlement européen ! Ou presque, car malgré un dynamisme exceptionnel et des explications claires fournies par Eric Andrieu, ce n’est pas certain que tout son auditoire ait compris les arcanes de cette institution européenne créée en septembre 1952 : son siège est à Strasbourg, les commissions se tiennent à Bruxelles, son secrétariat général est installé à Luxembourg. De quoi déjà s’y perdre un peu !

Invité par l’association Rencontres citoyennes, ce député européen depuis 2012, né à Narbonne assure son troisième mandat au sein du Parlement européen. Il est vice-président de la commission agriculture et du développement rural.

L’Union européenne (UE), c’est 523 millions d’habitants, 27 pays, 27 commissaires, 24 langues officielles, 705 députés élus au suffrage universel pour cinq ans répartis en sept groupes politiques, 79 eurodéputés français. Au sommet se trouve le Conseil européen qui se réunit au moins quatre fois par an.

Ce conseil chapeaute la Parlement européen, le Conseil des ministres, la Commission européenne qui s’appuient sur la Banque européenne d’investissement et la Banque centrale européenne.

Procédure législative

Le Conseil européen impulse les grandes orientations de l’UE. La Commission européenne propose le budget et les lois européennes. Le Conseil de l’UE et le Parlement européen, qui peut censurer la Commission votent le budget et la majorité des lois européennes L’intervenant a présenté une procédure législative ordinaire de cette institution qui est au cœur de la démocratie européenne : " Le conseil se prononce en première lecture sur une proposition de la commission européenne. S’il approuve les amendements, l’acte peur être adopté ". Et d’enchaîner : " Si le conseil adopte une autre proposition, le Parlement dispose d’un délai de trois mois et en deuxième lecture décide soit d’accepter la position du Conseil, soit de l’amender, soit de la rejeter ". Et de préciser : " Un texte ne peut pas être adopté en cas de désaccord entre le Conseil et le Parlement européen. " Au gré des questions qui ont été posées et qui ont animé le débat, le conférencier a apporté les précisions demandées par certains membres de l’assistance.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Rignac

468 €

A venir découvrir dans notre agence, cet appartement de Type 3 dans une rés[...]

135500 €

Au coeur de Rignac, à quelques minutes à pieds des premiers commerces (bar,[...]

90000 €

A VENDRE !!Au deuxième étage d'une copropriété récente et à proximité imméd[...]

Toutes les annonces immobilières de Rignac
Réagir