Rodez : les associations sportives attendent de nouveaux équipements

Abonnés
  • Plusieurs clubs de la commune souhaitent que l’Amphithéâtre soit rénové.
    Plusieurs clubs de la commune souhaitent que l’Amphithéâtre soit rénové. CL
Publié le

De nombreux dirigeants espèrent l’arrivée de nouvelles structures, pour un meilleur fonctionnement. Plusieurs listes, dont le maire sortant, les proposent.

Le besoin est unanime, ou presque. Lorsque les dirigeants des associations sportives de Rodez sont interrogés sur ce qu’ils attendent du prochain maire, ce sont des équipements supplémentaires qui sont demandés. Même si personne ne dénonce une situation catastrophique, l’approche des élections municipales (15 et 22 mars) fait espérer que le prochain mandat verra la construction de nouvelles infrastructures.

"Depuis la suppression des halls Charles, l’absence d’une aire couverte fait défaut à de nombreux utilisateurs", résume Victor Santos, le président du Vélo club Rodez. Même si son association n’est pas la plus concernée, elle est demandeuse d’une salle pour des activités à destination des jeunes. "Nous proposons aux enfants de 6-10 ans des ateliers de gymkhana, d’agilité…, indique-t-il. Depuis quatre ans, la mairie d’Onet-le-Château met à notre disposition un local. Seulement, il est voué à la démolition et à partir de juin, je n’ai plus de solution…"

"C’est parfois un peu dur au niveau des créneaux, car beaucoup de sports sont demandeurs des salles. Un nouveau gymnase débloquerait les choses", estime son homologue du basket, Xavier Alric, alors que plusieurs associations sont contraintes par manque de place. "Notre salle d’armes n’est pas très grande, déplore Florence Pinier, président de l’Escrime Rodez Aveyron. Cela pose des problèmes de sécurité et nous empêche de nous développer."

"Pour notre part, nous avons dû refuser des enfants en début de saison car nous n’avons pas assez de créneaux", ajoute Patricia Anquez, dirigeante du Gym club Rodez.

"Je ne suis peut-être pas le mieux placé pour parler car l’athlétisme a bénéficié d’une belle réalisation lors du mandat, mais je trouve qu’il manque à Vabre une salle couverte, à destination de plusieurs sports, abonde Alain Cabaniols, président du Stade Rodez athlétisme. Pour nous, ce serait intéressant quand la météo n’est pas bonne, car dans ces cas-là on n’a rien d’intéressant à proposer à nos gamins."

La question des infrastructures comporte également la rénovation de l’existant. Celle du stade Paul-Lignon, commencée l’an dernier, doit se poursuivre sur deux tranches de travaux supplémentaires, cette année et en 2021, pour livrer un stade modernisé aux footballeurs et rugbymen.

Rénovations espérées à l’Amphithéâtre

Les adeptes de sport en salle espèrent qu’il en sera de même pour l’Amphithéâtre. "Une rénovation permettrait de le rendre plus attractif, avec une évolution numérique et une réfection de l’aspect extérieur", espère Benoît Courtin, président du Roc handball. Et l’apparat n’est pas le seul enjeu, pour ce bâtiment construit il y a près de 30 ans. "Lors de notre tournoi national, organisé en avril, il a plu et de l’eau coulait dans la grande salle", relève Mikaël Pellicier, coprésident du Club badminton Rodez. "Au niveau logistique, on pourrait avoir un meilleur agencement des salles ainsi que l’installation d’un ascenseur pour transporter le matériel. Cela nous pose problème quand on a un spectacle ou une compétition", glisse Patricia Anquez, pour la gymnastique.

En plus des sports de salle, d’autres disciplines sont demandeuses de nouveaux équipements, comme l’escalade, pour un nouveau mur, ou la pétanque. "Nous sommes contents de notre boulodrome, seulement nous savons qu’il sera supprimé pour agrandir l’université", explique Angel Castro, président de l’Amicale des sociétés de pétanque de Rodez. Il espère un "boulodrome homologué pour recevoir des compétitions de haut niveau" et qui permettrait de régler le problème du stationnement.

610 600

En euros, il s’agit du montant total des subventions de la commune aux clubs, en 2019. Le maire sortant revendique une augmentation de 87 % depuis 2008. Mais l’opposition dénonce la façon dont ces aides sont calculées. Et surtout l’aide apportée au Stade Rodez Aveyron, l’ancien club de rugby, dont la liquidation judiciaire a été prononcée en 2019. « Il faut être plus regardant sur le compte rendu financier des clubs. De l’argent public a été gaspillé », lance Matthieu Lebrun. « Quand M. Lebrun parle de sport, c’est une imposture. Il n’a jamais été sur un stade en six ans et son groupe a toujours voté contre les subventions aux clubs ! Quant à nos critères d’attribution, ils ont toujours été très clairs », répond Christian Teyssèdre.

Prochain volet : sécurité, propreté

Guillaume Verdu
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

111000 €

A VENDRE RÉSIDENCE VICTORIADans une Résidence neuve au coeur du quartier de[...]

402.44 €

Au coeur d'un quartier dynamique cet appartement de type 2 est idéalement s[...]

388 €

Situé proche de l'IUT et du Lycée Monteil, appartement de type 1 bis compos[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir