La septième édition du Prix du Pays noir est lancée

Abonnés
  • Mineurs avec d’anciennes lampes devant l’entrée d’une mine à Cransac.
    Mineurs avec d’anciennes lampes devant l’entrée d’une mine à Cransac.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La 7e édition du Prix du Pays noir est ouverte. Messieurs Dames et même les plus jeunes à vos stylos.

Deux prix distincts sont décernés sous ce même vocable. Le premier, pour une fiction (nouvelle, conte…). Le second, pour un document (histoire ou ethnologie).

Les récits doivent avoir obligatoirement pour cadre géographique ou pour sujet les 14 communes du nouveau canton Lot et Dourdou et, dans le canton d’Elne et Alzou, les communes de Cransac, Aubin et Firmi.

Les œuvres écrites dactylographiées avec 30 maximum, sont à déposer en 5 exemplaires, avant le 15 juin, auprès du secrétaire général, André Romiguières ou au bureau de Decazeville de l’office de tourisme de la communauté des communes (square Jean Ségalat).

Les vidéos de dix minutes maxi sont à poster sur internet : officetourismedecazeville@wanadoo.fr ou à romiguiere.andre@orange.fr avant le 15 juin.

Notons que les six précédentes sessions du Prix du Pays noir ont permis de récolter un peu moins de soixante-dix textes ou vidéos et d’avoir ainsi la confirmation qu’il se trouve un peu partout, dans notre cher Bassin, des femmes et des hommes de tous âges, passionnés par la double culture rurale et ouvrière qui fait notre originalité.

Des auteurs édités

Grand sujet de satisfaction pour les organisateurs : quatre des lauréats sont devenus, sitôt après avoir obtenu ce prix, des "auteurs édités". Ils ont en effet pris l’initiative de publier eux-mêmes leurs textes et de les offrir au public. C’est tout à fait remarquable.

"Les contributions reçues tout au long de ces six années sont allées du document historique ou sociologique, rigoureusement documenté, à des œuvres de fiction s’inspirant de faits remarquables ou évoquant le souvenir de figures decazevilloises hors du commun. Il s’est, de plus, trouvé parmi ces contributions une dizaine de textes d’un style original et enlevé révélant de vrais talents romanesques et poétiques. Ce sont ces éléments d’une culture authentique et singulière qu’il nous appartient, chacun dans notre domaine d’action ou de prédilection, de collecter, d’illustrer et de transmettre. Tel est l’objectif de ce modeste ‘concours’", rapporte tout heureux Jean-Paul Desprat, le maître d’œuvre de ce prix.

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

511 €

LOCATION APPARTEMENT DECAZEVILLE SANS FRAIS D'AGENCE Un hall d'entrée (avec[...]

108500 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

43300 €

Venez découvrir ce terrain situé sur les hauteurs de Decazeville. Terrain c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir