Les Jeunes agriculteurs de l'Aveyron planchent sur le renouvellement des générations

  • Anthony Quintard  vit sa dernière année à la tête  des JA de l’Aveyron.
    Anthony Quintard vit sa dernière année à la tête des JA de l’Aveyron. Centre Presse / Philippe Henry / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Au cours de leur assemblée générale, à Druelle, les Jeunes agriculteurs ont évoqué une nouvelle fois la question centrale du renouvellement des générations. Un nouveau conseil d’administration a également été élu.

Le renouvellement des générations en agriculture. Lors de leur assemblée générale, qui s’est tenue ce vendredi à Druelle, les Jeunes agriculteurs ont longuement planché sur ce thème déterminant pour l’avenir de la profession. "Des jeunes mieux formés, mieux installés pour une agriculture renouvelée", résume le rapport 2020 d’orientation du syndicat agricole.

Autour de plusieurs tables rondes, en présence notamment de José Jaglin, secrétaire général adjoint JA national, les agriculteurs ont débattu autour des enjeux de l’installation, de la transmission, notamment avec la réforme de la PAC. Ils ont ensuite défini le modèle agricole de demain.

"L’enjeu est considérable, souligne Anthony Quintard qui effectuait son dernier mandat à la tête des Jeunes agriculteurs de l’Aveyron. Aujourd’hui, le métier d’agriculteur est en plein bouleversement. Ceux qui s’installent aujourd’hui sont en quête de sens, de formation continue, etc."

Cette assemblée générale a également été l’occasion de désigner le nouveau conseil d’administration du syndicat pour une durée de deux ans. Ensuite, ce conseil sera en charge d’élire les membres du bureau, dont le président lui-même.

Anthony Quintard a donc dressé un bilan de ses deux années à la tête du syndicat. "Nous avons souhaité mettre l’accent sur plusieurs choses : la communication, faire savoir nos savoir-faire, mais en également en interne au sein de notre organisation. Nos effectifs ont d’ailleurs augmenté ces dernières années. Puis nous avons tout fait pour favoriser les installations, nous en avons compté 151 installés de moins de 40 ans, en 2018."

Si l’Aveyron tire son épingle du jeu concernant les installations, le chemin est encore long pour pouvoir équilibrer les départs et les arrivées d’exploitants. Mais les Jeunes agriculteurs sont prêts à relever les défis.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

791 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE T4 Grande entrée, cuisine a[...]

718 €

APPARTEMENT TRAVERSANT COMPOSE D'UNE CUISINE AMENAGEE - GRAND SEJOUR /SALON[...]

430 €

Dans un quartier proche de la gare et de toutes commodités, venez découvrir[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir