Les jumeaux de Tréflez chez les Barréziens

Abonnés
  • Un repas pour clôturerun agréable séjour.
    Un repas pour clôturerun agréable séjour.
Publié le , mis à jour

Du 20 au 22 février, les amis de Tréflez ont rendu visite à leurs jumeaux de Lacroix-Barrez. Arrivés le jeudi en milieu de matinée, les Bretons ont été accueillis par leurs correspondants. Après le repas de midi, une visite était organisée au Gaec de Raymond et Lucien Guimonteil. Ce moment a permis aux Carladéziens et Bretons d’échanger sur l’agriculture et l’élevage des deux régions. En soirée, tous se sont réunis à la salle des fêtes pour partager un apéritif dînatoire offert par la municipalité et qui a permis à tous de passer un agréable moment. Le vendredi était réservé à la visite du chef-lieu du département avec en point de mire la visite de la cathédrale de Rodez dont la construction a débuté en 1277 et s’est terminée au cours du XVIe siècle. Tout en grès rose, l’édifice se distingue par sa façade ouest à l’allure de forteresse, autrefois comprise dans les remparts de la ville. Le midi, le repas était pris au restaurant "Le Kiosque". Après s’être bien sustentés, les promeneurs poursuivaient leur périple par la visite du musée Pierre Soulages, peintre graveur connu pour son usage des reflets de la couleur noire qu’il appelle "noir-lumière" ou "outrenoir". Le samedi ,la journée s’est déroulée à la station du Super Lioran où malgré le manque évident de neige, certains ont quand même chaussé les skis pour s’adonner à la glisse tandis que le reste de la joyeuse troupe partait en randonné.

En soirée, Barréziens et Bretons se retrouvaient à la salle des fêtes pour le repas "d’au revoir" typiquement régional préparé par la maison Raulhac. Le dessert offert par les amis de Tréflez avait une saveur toute bretonne avec le traditionnel kouign amann et les sablés bretons.

Le dimanche matin a sonné l’heure du départ après trois journées d’amitié et de partage.

La prochaîne rencontre est prévue en 2022 au pays d’Anne de Bretagne.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir