Football - Rodez : Alexis Alégué, première remarquée

Abonnés
  • Alexis Alégué : "J’ai été formé en tant que N°10." 
    Alexis Alégué : "J’ai été formé en tant que N°10."  Centre Presse Aveyron / Jean-Louis Bories / Centre Presse Aveyron
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La première recrue hivernale du Raf a enfin joué vendredi lors du succès face à l’EAG (2-1). Et dans un poste de N°10 que l’on n’attendait pas.

Double surprise. Quand les compositions d’équipes sont “tombées” vendredi soir peu avant le coup d’envoi du match face à Guingamp que Rodez remportera sur un doublé de son goleador Ugo Bonnet (2-1), la présence d’Alexis Alégué a étonné. La recrue hivernale en provenance du FC Nantes n’ayant encore jamais participé à un match de l’équipe fanion. Et, quand quelques minutes en suivant, on a pu s’apercevoir de son positionnement en meneur de jeu dans un inhabituel 3-4-1-2, le jeu du chat et de la souris avec Laurent Peyrelade durant la semaine a pris tout son sens.


Bonnet : « Des caractéristiques
que nous n’avions pas »

 

Le coach s’expliquant après la partie : « On voulait changer, proposer autre chose à l’adversaire, qui peut nous donner un petit avantage, au moins lors des débuts de match. » Et si ce format tactique avait déjà été employé, à Ajaccio notamment (revers 1-0) avec Nassim Ouammou en électron libre cette fois-là, le bilan de vendredi établi par le technicien restait assez réservé. « C’est la première fois que l’on concède autant de situations », a-t-il dit. Corroboré par une des stats du match, celle des tirs bretons, au nombre de 23, un record cette saison (voir ci-contre).

Pour autant, « ça peut être intéressant ». « On va le renouveler, a ainsi d’ores et déjà annoncé l’ancien attaquant lillois. Car ça permet d’avoir d’autres aspects offensifs dans le jeu. Et en première (mi-temps), ce n’était pas trop mal, mais et au fur et à mesure, ça a été compliqué. »
« Alexis a réussi sa première, envoie Ugo Bonnet, un des deux héros de la soirée avec le portier Arthur Desmas. C’est bien pour lui. Il nous a apporté des caractéristiques que nous n’avions pas. Je ne sais pas si on reproduira ce système, mais c’est bien d’avoir un mec derrière soi qui essaie d’envoyer le ballon directement vers l’avant. »


Bardy : « Un vrai N°10 »

 

Une contribution du milieu de 23 ans, remplacé vendredi à la 70e, louée aussi par le capitaine Pierre Bardy : « Il apporte sa patte gauche ainsi qu’un placement entre les lignes. C’est un vrai N°10 capable de faire la différence par une passe ou un dribble. » Comme lors de ce double contact en première période qui aurait mérité une meilleure suite.
« C’est (un système) à peaufiner dans la façon dont on bouge. Et c’est adaptable. Car Aurélien (Tertereau) ou Mat’(Mathieu Guerbert) peuvent jouer à ce poste-là, a encore précisé Peyrelade. On l’a travaillé cette semaine, c’était intéressant mais ça doit être meilleur ; dans la tenue du ballon, dans la complémentarité des trois de devant, même si ce sont trois petits gabarits. Alexis a une capacité sur la première prise à aller vers l’avant, et on ne l’a vu que trop rarement (vendredi). Après, il doit apprendre à lutter, car on est en L2 et que dans les duels, il faut être plus costaud. » Le Camerounais est prévenu, lui qui avait tant « envie » de rejouer. Et de préciser à toutes fins utiles : « J’ai été formé en tant que N°10. À ce poste, j’ai beaucoup de liberté et la possibilité de toucher énormément de ballons. Mais je suis polyvalent, et dans le système de jeu habituel, je me positionne plutôt piston gauche. »

Aurélien Parayre (avec G. V.)
Voir les commentaires
Réagir