Marcher plus après 40 ans réduirait le risque de diabète et d'hypertension

  • Augmenter les séances de marche après 40 ans permettrait d'abaisser son risque d'hypertension, de diabète et d'obésité, à en croire une nouvelle étude américaine.
    Augmenter les séances de marche après 40 ans permettrait d'abaisser son risque d'hypertension, de diabète et d'obésité, à en croire une nouvelle étude américaine. Susan Chiang/Istock.com / Susan Chiang/Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner

(Relaxnews) - Le fait d'augmenter ses distances de marche parcourues entre 40 et 50 ans pourrait abaisser le risque de diabète, d'hypertension des sujets, et chez les femmes, il pourrait aussi faire reculer le risque d'obésité.

Des chercheurs de l'Université du Massachusetts ont analysé des données concernant 1.923 participants âgés en moyenne de 45 ans. On leur demanda de porter un accéléromètre (un appareil qui mesure les mouvements) pendant une dizaine d'heures par jour, quatre jours durant au minimum. Les participants ont ensuite bénéficié d'un suivi pendant neuf années.

Leurs résultats, présentés au congrès 2020 de l'American Heart Association (Epidemiology and Prevention Lifestyle and Cardiometabolic Health Scientific Sessions) ont montré que les participants qui enregistraient le plus de pas quotidiens voyaient leur risque de diabète baisser de 43% et celui de forte tension artérielle de 31% au cours des neuf années de suivi, en comparaison avec les personnes qui marchaient le moins.

Les chercheurs ont par ailleurs trouvé que pour les sujets féminins, pour tous les 1.000 pas supplémentaires, le risque d'obésité décroissait de 13%. De plus, celles qui marchaient le plus étaient moins susceptibles d'être obèses (-61%) en comparaison avec celles qui marchaient le moins.

Les scientifiques ont commenté leurs résultats en notant que : "les résultats de notre étude viennent étayer un nombre accru de données probantes montrant l'importance d'une activité physique régulière pour améliorer la santé cardiaque, et que les efforts préventifs peuvent être efficaces, même lorsque les adultes vieillissent."

"La marche est une forme d'activité physique largement accessible, et le nombre de pas par jour est facilement mesurable et motivant". Et l'auteur de l'étude, Amanda E. Paluch, d'ajouter que la mesure du nombre de pas est facilitée par l'industrie des bracelets de suivi et des smartphones.

Pour les personnes qui redoutent les longues périodes de sport, accumuler les pas au cours de la journée peut aider à être plus actif au quotidien. La chercheuse a poursuivi en précisant "plus on enregistre de pas, mieux c'est."

"Le diabète et la forte tension artérielle ne sont pas inévitables. (...) maintenir un poids sain, améliorer son alimentation et augmenter son activité physique peuvent aider à réduire le risque de diabète. Cette étude montre que la marche est une thérapie efficace pour abaisser le risque", a ajouté Robert H. Eckel, ancien président de l'American Heart Association.

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir