Covid-19 : les animaux de compagnie épargnés ?

  • Covid-19 : les animaux de compagnie épargnés ?
    Covid-19 : les animaux de compagnie épargnés ?
Publié le

Devant l’inquiétude qu’engendre actuellement l’épidémie de coronavirus, il ressort une nouvelle rassurante. Selon l’Anses, il n'existe aucune preuve que les animaux de compagnie et d’élevage puissent être contaminés par le virus.

On le sait, la voie principale de transmission du Covid-19 est interhumaine, par contact entre les personnes. Mais le coronavirus peut-il se transmettre d’homme à animal domestique? C’est pour en avoir le cœur net que l’Agence national de Sécurité sanitaire (Anses) a mené une enquête.

Sur la base de son rapport, l’Agence confirme que la source initiale du virus est bien un animal. « Probablement une espèce de chauve-souris avec ou sans intervention d’un hôte intermédiaire », explique l’Anses. Pour autant, « le passage (du coronavirus) de l’être humain vers une autre espèce animale semble actuellement peu probable. »

Pourtant, on sait que le virus SARS-CoV-2 se lie à un récepteur cellulaire spécifique, qui constitue sa porte d’entrée dans les cellules, et que ce récepteur est identifié chez des espèces animales domestiques. « Cela n’est pas une condition suffisante pour permettre l’infection de ces animaux », répond l’Anses.

Et que penser de ce chien sur lequel le génome du virus a été détecté dans les cavités nasales et orales à Hong Kong ? « La détection du génome n’est pas une preuve suffisante pour conclure à une infection de l’animal », conclut l’Agence.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir