Aubin : il brûle la porte d'un appartement et prend 9 mois de prison avec sursis

  • Une comparution immédiate avait lieu ce vendredi après-midi.
    Une comparution immédiate avait lieu ce vendredi après-midi. Illustration CPA / Illustration CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Une audience en comparution immédiate avait lieu ce vendredi après-midi au tribunal judiciaire de l'Aveyron. 

Un Aubinois de 45 ans a été interpellé il y a quelques jours par les policiers decazevillois. Il est soupçonné d'avoir mis le feu à la porte d'une personne avec laquelle il avait un différend, afin de la faire sortir de son domicile, pour une dette de 50 euros. Des témoins avaient voulu intervenir pour éteindre le feu, mais l'Aubinois les aurait menacés en brandissant un couteau pour les en empêcher. Avant de prendre la fuite.

Les policiers decazevillois l'ont rapidement retrouvé et placé en garde à vue au commissariat de Decazeville. Déjà connu des services de police et de justice pour des faits d'infraction à la législation sur les stupéfiants, l'homme était par ailleurs en possession de 15g d'herbe de cannabis.Au terme de sa garde à vue, l'Aubinois a été présenté jeudi après-midi au parquet de Rodez, avant de comparaître ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Rodez pour être jugé en comparution immédiate. 

Malade, consommateur depuis trente ans de cannabis, celui qui a déjà été condamné à trois reprises pour des faits de violence, de conduite sans assurance et de conduite sous l'effet du cannabis, a cette fois récolté une peine de 9 mois de prison avec sursis avec mise à l'épreuve de 24 mois et  obligation de soins. Il va devoir également indemniser les victimes.

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

49950 €

Proche de la cité thermale de Cransac ; sur la commune d'Aubin quartier Le [...]

64200 €

SECTEUR AUBIN - Située dans un quartier calme, cette jolie maison est en tr[...]

318 €

AUBIN - Dans un immeuble situé Rue Jean Moulin, nous vous proposons un appa[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir