L’interco sévéragaise passe à l’heure du conte

  • Conteuses, élus et partenaires réunis à Sévérac.
    Conteuses, élus et partenaires réunis à Sévérac. oc / oc
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’agence artistique Sirventés propose le premier festival de contes du 20 au 29 mars.

C’est une belle façon de créer du lien entre les êtres et les structures quand celles-ci sont nouvelles et se cherchent donc une histoire. C’est le cas de la communauté de communes Des Causses à l’Aubrac qui soutient ce premier festival "La tuta a contes" pour faire sortir de leur tanière (traduction de tuta) les âmes qui vivent sur ce territoire. "Les concitoyens vont souvent plus vite que les élus qui restent accrochés à leurs clochers ", admet Jean-Paul Peyrac, président de ladite intercommunalité.

Cette première débutera symboliquement vendredi 20 mars, journée mondiale du conte, à la salle des fêtes de Lapanouse. Radio Lenga d’Oc viendra faire un plateau de 12 heures à 13 heures avant l’inauguration à partir de 18 heures. Monique Burg, conteuse, racontera quelques histoires collectées auprès de la population Sévéragaise. Buvette, tapas et soupe permettront de prolonger la soirée par une veillée. Samedi 21 mars à 20 h 30, le festival prend la direction de la salle des fêtes de Prades-d’Aubrac qui accueillera les Fariboles du Nord d’Anne Leviel. Séverine Sarrias contera Nannette ou l’arbre merveilleux, vendredi 27 mars, à 20 h 30 à la salle du château de Pomayrols. Fruit de sa résidence, ce spectacle retrace la vie d’une conteuse-chanteuse du XIXe siècle qui mendiait pour gagner sa vie. Le festival prend la route de la salle des fêtes de Saint-Martin-de-Lenne samedi 28 mars à 20 h 30 pour les contes italiens de Luigi Rignanese. Traditions populaires, tarentelles, récits mythologiques, le conteur baignera le public dans les veillées du sud de la botte italienne. Enfin, une création intitulée "Lo rei de las agrulas" (Le roi des corbeaux) de Coline Hateau issue du théâtre d’ombres et Yves Durand, conteur, sera proposée dimanche 29 mars à 16 h 30, à la salle des fêtes de Cruéjouls. "La tanière est aussi cet endroit dans l’imaginaire où l’on a préservé son âme d’enfant et qu’il est si agréable d’aller visiter de temps en temps ", rappelle Nathalie Marty, gérante de Sirventés.

Renseignements au 05 65 47 67 31.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Bertholène

189000 €

En exclusivité dans votre agence Stéphane Plaza Immobilier Rodez ! Coup d[...]

81900 €

Terrain à bâtir de 1 500 m².Tous les réseaux (voirie, électricité, eau pota[...]

414 €

BERTHOLENE Appartement de type 3 lumineux, spacieux et calme comprenant un[...]

Toutes les annonces immobilières de Bertholène
Réagir