Covid-19 : les anti-inflammatoires pourraient aggraver l’infection

  • Covid-19 : les anti-inflammatoires pourraient aggraver l’infection
    Covid-19 : les anti-inflammatoires pourraient aggraver l’infection
Publié le , mis à jour

L’ibuprofène, l’aspirine ou encore la cortisone pris contre les douleurs et les fièvres pourraient bien aggraver encore plus les symptômes du coronavirus. Une annonce faite ce samedi matin par Olivier Véran, ministre en charge de la Santé.

Dans un tweet publié ce samedi 14 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran (reprenant les résultats d’une étude parue dans la revue The Lancet) a déconseillé la prise d’anti-inflammatoires. « Elle pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection », explique-t-il.

Largement utilisés en automédication, les anti-inflammatoires ne sont pas sans risque. A tel point qu’ils ne sont plus en libre accès dans les pharmacies depuis janvier 2020.

Interrogé par France info, Alexandre Bleibtreu, médecin infectiologue à la Pitié-Salpêtrière à Paris explique ainsi qu’ils « ont un effet immunosuppresseur qui favorise les infections. » Et selon nos confrères du quotidien Le Monde, « plusieurs médecins ont évoqué des cas de patients jeunes atteints du Covid-19 et sans comorbidités qui se retrouvent dans un état grave après avoir pris de l’ibuprofène contre leur fièvre. »

Pour lutter contre la fièvre, Olivier Véran recommande donc la prise de paracétamol. Quoiqu’il en soit, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir