En Aveyron, les restaurateurs s'adaptent face à la crise sanitaire du coronavirus

  • Le restaurant la Compagnie écoule ses stocks alimentaires, pour éviter le gaspillage
    Le restaurant la Compagnie écoule ses stocks alimentaires, pour éviter le gaspillage S.O
  • Le restaurant la Compagnie écoule ses stocks alimentaires, pour éviter le gaspillage
    Le restaurant la Compagnie écoule ses stocks alimentaires, pour éviter le gaspillage V.N.
Publié le

Les restaurateurs n'ont plus le droit de servir en salle et de recevoir le public, depuis l'annonce officielle de ce samed 14 mars. Pour éviter le gaspillage et continuer malgré tout à travailler, les restaurateurs aveyronnais font preuve d'imagination et de créativité pour écouler leurs stocks. 

Samedi dernier, quand le premier ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture des lieux "non indispensables", les restaurateurs ont pris un coup de massue. L'annonce aussi brutale qu'inattendue ne leur a pas laissé le temps nécessaire de se retourner et de s'organiser. Alors, pour ne pas tout perdre, certains ont fait preuve d'imagination. 

C'est le cas à Rodez où certains professionnels tentent de s'adapter à la crise sanitaire du coronavirus,  comme ils le peuvent. Le coq de la Place, à Rodez, s'est converti au prêt à emporter. Depuis, hier dimanche, il invite sa clientèle à aller sur sa page Facebook pour commander. Certains habitués se sont présentés aussi spontanément pour commander hamburger, un plat du jour et autres. "Pour l'instant, on s'adapte comme on peut et ce jusqu'à nouvel ordre", explique Benjamin Bergès, le chef cuisinier du restaurant. Pour éviter le gaspillage, il propose des produits moins chers que d'habitude, comme le café, le vin au verre etc. 

D'autres restaurants, comme la Compagnie vendaient  leur stock sur le trottoir, aujourd'hui. Légumes, desserts, aromates, produits de préparation comme des brisures de châtaignes et autres poires pochées étaient également à la vente. "Le but est d'éviter le gaspillage. Nous allons essayer de tout vendre et le reste nous le donnerons aux associations caritatives", annonce la directrice de l'établissement. 

 

S.O.
Voir les commentaires
Réagir