Rodez : des infirmières libérales dans le désarroi

  • Les infirmières libérales en plein désarroi.
    Les infirmières libérales en plein désarroi. Repro CP - DDM
Publié le , mis à jour

Les infirmières libérales qui visitent parfois plusieurs patients à domicile par jour, s'estiment mal équipées face au virus.

La peur du vide. Tout un chacun vit des moments très difficiles. Mais parmi nous, les soignants sont au cœur du problème. Ceux qui officient à l’hôpital d’abord. Mais pas seulement. Les infirmières libérales, qui rendent visites aux patients directement chez eux, se retrouvent ainsi en premières lignes, elles aussi. Et pour certains cabinets, le manque de matériel devient problématique. C’est notamment le cas à Rodez, dans une structure totalisant quatre infirmières pour environ une quarantaine de patients visités chaque jour en centre ville.

« On est très inquiètes pour nos patients vulnérables et isolés, raconte l’une d’entre elle. On n’a pas assez de masques de protection. Il nous en reste quarante exactement (ce lundi à 13h30). On va très vite ne plus en avoir assez. » Ce qui a poussé le cabinet a faire des choix, au détriment de la protection des soignants, comme des patients. « Pour l’instant, on a décidé d’allonger la durée du port d’un masque, la protection est donc moins efficace, glisse avec une certaine désolation la même infirmière, qui plus est enceinte. On a aussi renvoyé notre stagiaire chez elle. Et limité les doubles visites (matin et soir), en les substituant par un coup de téléphone le soir. »

 

«  On ne sait plus vers qui nous tourner »

 

Le réapproviasionnement en masques chirurgicaux FFP2 est donc primordial pour elles et la continuité des soins. «  On ne sait plus vers qui nous tourner…, témoigne-t-elle encore ce lundi. L’ARS ne sait pas, l’hôpital non plus, la mairie ne répond pas. Nous sommes inscrits sur une liste d’attente en pharmacie, mais laquelle ne sait pas quand, ni en quelle quantité elle sera livrée. »

Dans ce contexte hyper tendu, la demande formulée par la CPAM ce lundi au cabinet pour «  se porter volontaire au dépistage du Covid-19 » n’a pu être satisfaite. A regrets.

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

350 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Une entrée, un WC, une cuis[...]

516 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 3 Pièces situé dans secteur[...]

400 €

SECTEUR BOURRAN : Appartement de type 1 bis composé d'une pièce à vivre ave[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir