Confinement : Rodez, ville déserte...

  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .
  • .


Dans les rues de Rodez lors des deux premiers jours de confinement, mardi 17 et ce mercredi 18 mars. 

Image /25

Réagir