Avec le confinement, quel suivi gynécologique ?

  • Avec le confinement, quel suivi gynécologique ?
    Avec le confinement, quel suivi gynécologique ?
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Le confinement actuel pose de nombreuses questions en lien avec la santé. Parmi elles, celle du suivi gynécologique. Le Syndicat national des gynécologues-obstétriciens de France (SYNGOF) délivre donc quelques recommandations. De son côté, le Gouvernement autorise les femmes à retirer leurs pilules contraceptives sans renouvellement d’ordonnance.

Cette période de confinement nous pousse à prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter que le coronavirus ne se propage. Qu’en est-il des gynécologues qui doivent assurer le suivi de leurs patientes ?

Le SYNGOF leur recommande de rester disponibles tout en prenant les mesures nécessaires pour se protéger et protéger les patientes des risques de contamination. Ainsi préconise-t-il de :

  • Décaler les examens simples type frottis et consultations de routine ;
  • Pour les femmes enceintes, « nous recommandons de les appeler avant leur rendez-vous, de privilégier la téléconsultation quand elle est possible ou les rendez-vous téléphoniques et de maintenir les 3 échographies de grossesse » ;
  • Dans la mesure du possible, il serait souhaitable de contacter les patientes avant leur rendez-vous pour s’assurer qu’elles ne présentent pas de symptômes du Covid-19 ;
  • Sur place, il est recommandé d’espacer les rendez-vous pour que le patientes ne se croisent pas dans le cabinet ;
  • Les patientes doivent venir seule au cabinet, sans accompagnant et sans enfant ;
  • En plus des recommandations d’usage (gel hydroalcoolique, savon, lavage des mains entre chaque patiente), les professionnels devront porter obligatoirement des gants et des masques.

Des conseils aussi valables pour les sages-femmes libérales.

Quid des renouvellements de pilules ?

Enfin, le Gouvernement apporte sa pierre à l’édifice. Ainsi autorise-t-il les pharmaciens à délivrer les pilules contraceptives aux femmes qui ne pourraient pas faire renouveler leur ordonnance. Dans cas, une ancienne ordonnance suffira.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir