Confinement : trois Ruthénois dans l'incertitude au Costa Rica

  • Karine, Aurélien et Maëlle ne savent pas quand ils rentreront en Aveyron.
    Karine, Aurélien et Maëlle ne savent pas quand ils rentreront en Aveyron. Karine Coulet / Karine Coulet
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Trois voyageurs Aveyronnais sont en vacances au Costa Rica depuis le 8 mars dernier. Dans le contexte actuel, leur retour en France semble de plus en plus compromis.

Ils étaient partis pour deux semaines de vacances, et voilà que les frontières se ferment, une à une, à quelques jours de leur départ. Le trio d’amis, Karine Coulet, Aurélien Glaude et Maëlle Ferrieu, ne sait pas quand est-ce qu’il va pouvoir rentrer au pays.


Leur vol de San José à Bogota, prévu samedi, est encore maintenu, mais s’ils atterrissent en Colombie, ils ne pourront sortir du terminal de l’aéroport. Et la suite du voyage, de Bogota à Barcelone, est fortement compromise. Les pays sud-américains, comme européens, ferment leurs frontières pour éviter la propagation du virus.


« Tout est arrivé très vite et s’accélère vraiment depuis quatre jours. On craint de ne pas pouvoir rentrer rapidement » expliquent Karine et Maëlle. Le Costa Rica se confine aussi. Les parcs et les plages ferment. « Depuis le début de notre séjour, nous avons vu très peu de touristes. C'est une ambiance un peu particulière » confie Aurélien. 


La situation des trois Ruthénois change d’heure en heure. L'inquiétude monte de plus en plus. Et même si leur vol vers la capitale colombienne est maintenu, ils n’envisagent, pour l'instant, pas de le prendre. « On préfère être bloqué au Costa Rica, que dans un terminal à Bogota » concluent-ils.
 

Margot Pougenq
Voir les commentaires
Réagir