Covid-19 : la feuille de route des sages-femmes

  • Covid-19 : la feuille de route des sages-femmes
    Covid-19 : la feuille de route des sages-femmes
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Aucune profession de santé n’est épargnée par la gestion de l’épidémie du Covid-19. Dans les maternités et les hôpitaux, quelles recommandations sont en place pour protéger au maximum les mamans, les nourrissons et les sages-femmes ?

A ce jour, le risque du Covid-19 auprès des femmes enceintes (déficits immunitaires potentiels) n’est pas confirmé. En effet, les études jusqu’ici publiées recrutent un trop faible nombre de patientes pour se prononcer.

Mais par précaution, à partir du 3ème trimestre de grossesse, les femmes enceintes sont considérées « comme des personnes vulnérables à risque de développer des formes graves d’infections », rappelle le Conseil nationale de l’Ordre des sages-femmes. En conséquence, toutes les femmes enceintes de 6 mois et plus doivent porter un masque dès lors qu’elles bénéficient de soins à l’hôpital ou à la clinique.

Un ensemble de recommandations, évolutives comme toutes mesures prises en ces temps épidémiques, sont aussi en ligne:

Ne se rendent dans le cabinet que les personnes indispensables à la prise en charge. Les visiteurs, stagiaires et les enfants ne sont plus les bienvenus le temps du confinement ;

Les séances collectives de préparation à la naissance et à la parentalité doivent être reportées. Idem concernant la rééducation périnéale. Et tout doit être fait pour privilégier les consultations individuelles ;

Les consultations sont espacées les unes des autres pour éviter les croisements dans les salles d’attente, espaces où les revues et objets, vecteurs du Covid-19, doivent être ôtés. Aucune consultation sans rendez-vous n’est possible, là aussi pour éviter des rencontres contagieuses ;

Repérer chaque patient et soignant symptomatique (fièvre, toux, maux de tête, de gorge). Puis chaque soignant met un masque, et donne un masque aux patients concernés avant de les examiner.

Autant que possible, des consultations à domicile doivent être organisées, pour les femmes symptomatiques et plus globalement pour le suivi post-natal ;

Restez vigilant sur les gestes d’hygiène : porter des gants en cas de contact avec des liquides biologiques (sang, sécrétions…) ou de plaies cutanées, se laver les mains régulièrement (entre chaque patiente, après retrait des gants, après les repas, les passages aux toilettes et l’usage de transports en commun), ne pas se serrer la main, ne pas se toucher le visage pendant une consultation, éternuer dans le repli du coude, redoubler d’effort pour aseptiser les lieux (nettoyage de tous les appareils entre chaque consultation, et de la salle d’attente après chaque consultation pour les bras de fauteuils et les poignées de portes), et respecter la distance des 1 mètres ;

Si une patiente est suspectée de Covid-19, repoussez la consultation si possible. Si vous n’avez pas le choix de maintenir ce rendez-vous, essayez de la programmer en fin de journée au moment où l’affluence baisse ;

Si une patiente est confirmée positive au Covid-19, il est conseillé de reporter la consultation si possible et de s’adresser à la maternité référente.

Si un membre du personnel ou une patiente est entré en contact à moins d’un mètre sans protection, avec un patient atteint du Covid-19 : surveillez l’apparition des symptômes grippaux, prenez la température deux fois par jour, portez votre masque en continu sur le lieu de travail, pensez à vous laver régulièrement et rigoureusement les mains avec du savon et du gel hydroalcoolique. Si vous présentez de la fièvre ou un syndrome grippal, portez votre masque en continu, demandez un arrêt de travail si nécessaire et entrez en contact avec un infectiologue qui vous prescrira un examen sanguin*.

*PCR diagnostique : dosage de la protéine C réactive, marqueur d’une inflammation aiguë

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir