Années 1990, l’émancipation de la jeunesse

Abonnés
  • La Lyre en 1995, sous la direction de S. Pouget.
    La Lyre en 1995, sous la direction de S. Pouget.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Une nouvelle page de l’histoire de la Lyre vous est livrée aujourd’hui, sous la baguette de Stéphan Pouget.

Une nouvelle page de la Lyre decazevilloise s’écrit avec Stéphan Pouget au poste de chef de musique.

Installé dans ses fonctions le samedi 11 avril 1992 à l’âge de 21 ans, une première dans l’histoire de l’association, il doit affirmer sa légitimité de chef devant certains sociétaires qui font valoir 40 ans de service actif.

Les jeunes au pouvoir

Le 27 février 1993 marque un tournant à la Lyre avec des démissions en bloc de nombreux sociétaires présents depuis des décennies, qui ne partagent plus les nouvelles orientations.

Lors de cette assemblée générale, Sébastien Agelou devient le plus jeune président de la Lyre decazevilloise à seulement 20 ans et le nouveau bureau de l’association se compose exclusivement de membres âgés de moins de 25 ans, là encore une situation inédite.

Adapter l’enseignement

Le 18 septembre 1993, Stéphan Pouget dresse le constat d’un niveau très bas des élèves de l’école de musique et pointe les insuffisances d’un enseignement qui n’a pas évolué avec son temps (individualisation des apprentissages avec des manuels rébarbatifs) souvent l’héritage des méthodes anciennes (dont celles de M. Robin).

Durant l’été 1995, le directeur de l’école de musique Pascal Bonnefous présente un projet de restructuration des enseignements afin de permettre à chaque élève d’acquérir plus rapidement des bases musicales solides.

Le sens de la fête

La Lyre développe malgré tout le goût des défilés et des animations hors Decazeville en proposant une tournée d’été annuelle d’environ quinze dates qui se rajoutent au planning habituel (cérémonies, Ste-Cécile, concerts à Decazeville). C’est aussi l’époque des concerts avec la soprano colorature, Elena Nazarenko de l’opéra de Moscou, qui réside dans la vallée du Lot et que la Lyre accompagne à de nombreuses reprises, avant de découvrir les Pyrénées ariégeoises et l’Autriche.

Préparer la succession

Le 1er juillet 1995, Pascal Bonnefous et Julien Cassan sont nommés chefs de musique adjoints et après cinq années passées à la tête de la Lyre decazevilloise, le chef Stéphan Pouget quitte ses fonctions le 13 septembre 1997 pour enseigner la musique dans un collège de région parisienne.

Un autre chapitre se ferme.

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

56000 €

Home Patrimoine Immobilier vous propose au 3ème étage d'un immeuble de bonn[...]

76750 €

A découvrir petite maison de ville mitoyenne type 4 de 90 m2 habitables com[...]

87750 €

Sur les hauteurs de Decazeville, venez découvrir cette maison de type 4 en [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir