Cergy’s Faces, une exposition invisible

Abonnés
  • Cergy’s Faces, les portraits de l’âme pour nous empêcher de tuer.
    Cergy’s Faces, les portraits de l’âme pour nous empêcher de tuer.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Une fois n’est pas coutume et le fait est sans nul doute rare, voir sans précédent, c’est à une exposition "invisible" pour cause de coronavirus, que nous vous invitons au travers de ces quelques lignes. Un travail suffisamment remarquable et investi du photographe, qui mérite que l’on en parle.

Le visage est ce qui nous interdit de tuer" … Reprenant à son compte une citation d’Emmanuel Levinas, le photographe Jean-Pierre Duvergé, actuellement aux cimaises de la MJC d’Onet-le-Château explique son travail " Cergy’s Faces, Gercy-Pontoise, une banlieue française ". Originaire de Bordeaux, installé en Cergy-Pontoise dans le Val d’Oise - la banlieue Est de Paris - depuis 1981, il a vu grandir la ville en même temps que ses enfants. " Je pratique la photographie depuis l’âge de 20 ans, mais mon activité professionnelle m’a empêché de m’y consacrer " explique-t-il, en préambule comme pour justifier une si longue absence. Aujourd’hui le temps retrouvé lui permet de réaliser les idées qui ont germé en lui. "Tout le monde parle de diversité, tout le monde dit que c’est la richesse, et à Cergy-Pontoise en particulier où 130 nationalités cohabitent ; pour un portraitiste c’est le rêve " explique-t-il, racontant sa démarche, pas toujours évidente, vers l’autre. Une image valant plus que de longs discours, il a décidé de monter cette diversité humaine en photographiant des personnes anonymes qui pourraient être nos voisins, le commerçant chez qui nous nous rendons quotidiennement, une personne qui passe dans la rue que vous regardez et qui vous regarde, un sourire parfois aussi. "Je privilégie les visages car ils expriment l’être profond, le Noir et Blanc pour aller à l’essentiel et capter le regard, car c’est à travers lui que les humains communiquent : il est le portrait de l’âme". Dès lors, il ne s’agit plus de photogénie, ce que reconnaît volontiers le photographe (qui présente toutefois des portraits de qualité exceptionnelle, réalisés avec un grand format) mais de rendre compte de la beauté et de la diversité du genre humain. Conscient des pire bassesses dont l’Homme est capable - il a entamé son travail en réaction aux attentats de 2015- il souhaite dévoiler l’infinie tendresse et la profondeur que chacun cache en lui. Son album "Cergy’Faces" compte, pour l’heure, pas moins de 700 portraits.

Rappelons que la MJC est fermée jusqu’à nouvel ordre…

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

388 €

Appartement de type 1 Bis, d'une surface d'environ 32 m2, situé à la réside[...]

520 €

ONET LE CHATEAU quartier des Balquières venez découvrir ce bel appartement [...]

373 €

LOCATION APPARTEMENT ONET LE CHATEAU SANS FRAIS D AGENCE- Duplex dans résid[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir