Coronavirus

En Aveyron, les bénévoles s’organisent pour venir en aide aux plus fragiles

  • La Croix-Rouge poursuit ses maraudes deux fois par semaine.
    La Croix-Rouge poursuit ses maraudes deux fois par semaine. Archives Centre Presse / Reproduction Centre Presse / Archives Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Malgré le manque de bénévoles, les consignes de confinement, la plupart des associations caritatives poursuivent leurs missions coûte que coûte.

Pour les associations caritatives, toute la difficulté, aujourd’hui, est d’assurer une continuité de leur mission.

Alors que de nombreux bénévoles sont désormais confinés chez eux, certaines associations ont dû, temporairement, fermer leurs portes. Par exemple, à Villefranche-de-Rouergue, Tables ouvertes, qui distribue quotidiennement des repas chauds à plusieurs dizaines de personnes a dû suspendre, mercredi, la distribution de colis et repas, " en espérant que cela dure le moins de temps possible ".

Dès le début des annonces de confinement, les Restos du cœur ont lancé un appel aux bénévoles de moins de 70 ans. "La très grande majorité de nos bénévoles ont plus de 70 ans, glisse Claude Jouve, responsable de la communication au Restos du cœur. Donc nous avons sollicité des personnes plus jeunes pour pouvoir continuer de faire fonctionner notre structure ".

S’adapter

Déjà, l’association a dû s’adapter : la distribution des denrées alimentaires ne se fait plus accompagner par des bénévoles, des sacs déjà remplis de denrées alimentaires sont donnés aux bénéficiaires, en minimisant toujours les contacts, les centres de distribution fonctionnent avec le minimum de bénévoles, etc. Les centres de distribution restent ouverts deux jours par semaine. "Si les mesures de confinement se prolongent, nous envisagerons de donner suffisamment de produits, pour des durées plus longues, quinze jours par exemple", complète Claude Jouve.

Là encore, les instances nationales et les bénévoles doivent s’adapter au jour le jour à l’évolution de la situation. À l’exemple de ceux de la Croix Rouge qui assurent, notamment, les maraudes à Rodez. "Pour le moment, nous maintenons les maraudes les mardis et vendredis soir, explique une responsable locale de l’association. Nous avons régulièrement un point avec les instances nationales, mais aussi et surtout au niveau local, pour décider de la marche à suivre et de l’évolution éventuelle de nos missions."

Les bénévoles de la Croix-Rouge disposent pour le moment de masques de protection et de gants. "Nous avions des stocks, mais nous espérons recevoir prochainement des dotations de notre échelon national", poursuit ce membre de l’association.

Pour l’heure, la Croix-Rouge maintient ses missions, mais la situation évoluant d’heure en heure, ses bénévoles, comme ceux des autres associations sont suspendues aux nouvelles mesures de confinement et à l’évolution de l’épidémie.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

56000 €

Beau terrain plat et exposé SUD. Proche de toutes les commodités, entièreme[...]

215250 €

Exclusivité NAUVIALE Villa T4 de 2016 sur 1045 m² de terrain plat Situé[...]

36400 €

10 km de Villefranche , belle situation pour ce terrain de 3400m² , vue dég[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir