Coronavirus

Tournées, services... La Poste réduit la voilure en Aveyron

  • Les facteurs vont être amenés à espacer leurs tournées.
    Les facteurs vont être amenés à espacer leurs tournées. Archives Centre Presse / José A. Torres / Archives Centre Presse
Publié le / Modifié le S'abonner

Comme dans tous les départements, La Poste et ses agents s'adaptent au confinement. La tournée du facteur ne sera plus forcément quotidienne et les services dits "non essentiels" seront réduits. Une situation qui amène l'Alliance de la presse d'information générale à alerter les pouvoirs publics. 

Face au mécontentement syndical auquel elle est confrontée,  La Poste a indiqué lundi qu'elle allait se recentrer sur des "missions essentielles" en assurant moins de services et réduisant ses tournées, pour moins exposer ses employés pendant la crise du coronavirus. La distribution du courrier, des colis et des petites marchandises est maintenue, à un rythme dépendant des effectifs disponibles. En clair les tournées ne seront plus forcément quotidiennes."Sur ce point, La Poste demande à ses clients de concentrer leurs commandes et leurs envois sur ce qui leur est strictement nécessaire", a insisté le groupe public.

L'Alliance de la presse réagit à cette décision et alerte les pouvoirs publics

L'Alliance de la presse d'information générale a réagit à cette décsion de La Poste de limiter ses tournées. Par la voix de son président, Jean-Michel Baylet, l'Alliance indique notamment : "Dans cette période difficile, les journaux représentent un vecteur essentiel de lien social - et parfois le seul, notamment pour certains des publics les plus fragiles et dans les zones les plus isolées de notre territoire. Plus que jamais, tous les Français doivent pouvoir accéder à une information fiable et vérifiée, alors que le risque est grand de laisser le champ libre aux rumeurs et aux fausses nouvelles. C’est, notamment, le sens du maintien par les pouvoirs publics de l’ouverture des points de vente de la presse. Dans ce contexte, les éditeurs regrettent que l’adaptation de son organisation annoncée par la Poste en réaction à la crise ne prenne pas en compte la question de la distribution des journaux, qui pourrait ne plus intervenir que quelques jours par semaine, alors même que les éditeurs et leurs équipes restent pleinement mobilisés pour informer nos concitoyens (...)

"L’Alliance de la presse d’information générale alerte les pouvoirs publics sur l’impact de cette décision et souhaite rappeler la nécessité, dans la situation actuelle, d’une part que les politiques publiques continuent à privilégier la fourniture de services essentiels au bon fonctionnement du pays tels qu’une information sûre et vérifiée, d’autre part que la Poste donne à ses clients éditeurs une visibilité claire sur l’évolution du service fourni".

Le portage des repas et des médicaments
est maintenu

Le passage quotidien pour les services de proximité est maintenu, avec des agents dédiés : portage de repas aux seniors, portage de médicaments, portage de produits sanitaires nécessaires aux personnels soignants.

Concernant les 1 600 bureaux de poste qui restent ouverts, avec une rotation des agents, la priorité sera donnée au retrait d'espèces au guichet et aux automates, au dépôt d'espèces sur automates, aux dépôts de chèque sur automates et urnes, et à la remise de fonds commandés par la Direction générale des Finances publiques.

"Lorsque cela est possible", les bureaux pourront également prendre en charge la récupération des lettres recommandées et paquets, l'affranchissement du courrier, le dépôt de colis, et le dépôt d'espèces au guichet.

Déplacements en bureaux,
seulement si nécessaire

"Le confinement permettant de réceptionner directement les colis et les courriers recommandés à domicile, une réflexion est en cours sur l'organisation des retraits des instances en bureaux de poste", a précisé la direction. "Les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s'ils sont strictement nécessaires", de nombreuses opérations pouvant être faites à distance, a-t-elle souligné.

Concernant l'organisation du travail, le temps de travail des facteurs sera réduit sur la base de quatre jours cette semaine et trois jours à partir du 30 mars, "sans impact sur la rémunération". Les prises de services décalées des équipes sont maintenues "pour réduire le nombre de personnes présentes simultanément, selon le principe de ne jamais avoir plus de 50% des effectifs habituels présents en même temps sur un site".

En l'absence d'accès à des points d'eau identifiés, d'équipement en gel hydroalcoolique ou lingettes virucides, et de masques pour les services l'exigeant, "le service sera suspendu le temps que ces conditions soient à nouveau réunies", a indiqué La Poste.

 

 

 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir