Fuite de produit toxique, évacuation et intoxications à la blanchisserie Kalhyge de Decazeville

  • Les sapeurs-pompiers ont pris en charge et testé les salariés intoxiqués.
    Les sapeurs-pompiers ont pris en charge et testé les salariés intoxiqués. DDM / BHSP / DDM
  • Le SAMU de Rodez est arrivé par hélicoptère.
    Le SAMU de Rodez est arrivé par hélicoptère. DDM / BHSP / DDM
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Peu après 13 h 30, ce mardi, une fuite de produit lessiviel (produit détersif employé dans le blanchissage du linge) a eu lieu sur le site de la blanchisserie industrielle Kalhyge, située zone du Plégat à Decazeville, filiale du groupe NEHS.

"Conformément aux prescriptions préfectorales, le produit était stocké dans un lieu distinct de celui de la production. Il s'est déversé sur le sol puis dans un bac de rétention. Nous avons immédiatement fait évacuer le site et placé les employés en sécurité hors site ", indique l'un des responsables de la société, qui compte une centaine de salariés dont un peu moins d'une soixantaine travaillaient au moment de l'accident.

Les sapeurs-pompiers du Bassin et les policiers de Decazeville ont immédiatement pris en charge les salariés et sécurisé les lieux notamment via la mise en place d'un périmètre de sécurité, tandis que forte et persistante odeur de soude flottait dans l'atmosphère.

Une opération supervisée par le chef de groupe Cyril Dumoulin, le capitaine Gilles Gach, chef de centre du CSP Bassin et Robert Garcia chef de centre adjoint. 

Les salariés ont été divisés en trois groupes : 12 d'entre eux ont respiré le gaz volatil et certains se plaignaient de brûlure et de picotements dans les voies respiratoires.

Onze autres se trouvaient dans un atelier à proximité du lieu de la fuite mais sans respirer directement le gaz.

Ces 23 personnes ont suivi des examens de contrôle de la part des sapeurs-pompiers (tension, test de saturation du sang en oxygène etc.).

Les autres salariés n'ayant pas respiré le gaz ont été groupés à part. La proche surface commerciale Aldi a fait preuve de solidarité en mettant à leur disposition ses toilettes.

Un médecin et personnels du Samu du centre hospitalier de Rodez sont arrivés par hélicoptère (qui s'est posé sur un pré attenant à Kalhyge, appartenant à la concession Renault de Decazeville) pour examiner les personnes intoxiquées et décider le cas échéant d'une hospitalisation. 

La cellule "risques chimiques" du service départemental d'incendie et de secours des sapeurs-pompiers de l'Aveyron est intervenue pour trouver la meilleure solution pour récupérer et nettoyer le produit lessiviel en cause. 

B.-H. S.-P.
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

76750 €

A découvrir petite maison de ville mitoyenne type 4 de 90 m2 habitables com[...]

48500 €

DECAZEVILLE - Lot de 2 Immeubles à Rénover sur un terrain de 962 m² environ[...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir