Après le Covid-19, « pas de déconfinement général »

  • Après le Covid-19, « pas de déconfinement général »
    Après le Covid-19, « pas de déconfinement général »
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Entendu hier devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur la gestion du coronavirus, le Premier ministre Edouard Philippe a évoqué la question du déconfinement. Ou plutôt les questions qui pour le moment n’appellent pas beaucoup de réponses.

« Une question redoutablement complexe ». C’est ainsi que le Premier ministre Edouard Philippe a qualifié le sujet du déconfinement lors de son audition devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la gestion du coronavirus.

« Redoutablement complexe » pour deux raisons. Tout d’abord car la situation que nous vivons actuellement ne connaît pas de précédent. Par ailleurs, il apparaît délicat de parler de déconfinement alors même que l’on ignore jusqu’à quelle date nous serons confinés. Pour le moment, il faut compter au moins jusqu’au 15 avril.

Aucune méthode n’a donc pour le moment fait ses preuves. La seule situation qui existe est celle de la région du Hubei en Chine. « Mais qui n’est pas reproductible chez nous puisque la Chine entière n’était pas placée en confinement », a ainsi lancé Edouard Philippe.

Par régions, par classes d’âges…

En fait le déconfinement va dépendre de beaucoup d’éléments « dont nous ne disposons pas encore: existence de traitements éprouvés, quelle proportion de Français sera immunisée… ».

Toutes ces zones de flou font dire au Premier ministre qu’il est probable que nous n’allions pas vers « un déconfinement général et absolu en une fois, partout et pour tout le monde ».

Ainsi, la fin de confinement pourrait être régionalisée ou encore par classes d’âge. « Nous sommes en train d’expertiser les différents scénarii », a ainsi conclu Edouard Philippe. Lequel espère pouvoir présenter sa stratégie dans les jours qui viennent.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir