Gels hydro-alcooliques, désinfectants… gare à l’intoxication

  • Gels hydro-alcooliques, désinfectants… gare à l’intoxication
    Gels hydro-alcooliques, désinfectants… gare à l’intoxication
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Gels hydro-alcooliques, huiles essentielles, nettoyants… Les centres antipoison signalent de nombreux accidents domestiques et intoxications en lien avec des produits utilisés pour prévenir le risque de coronavirus.

Entre le 1er et le 24 mars 2020, les centres antipoison ont reçu 337 appels liés à des expositions à des produits utilisés contre le risque de Covid-19 : nettoyants / désinfectants, solutions hydro-alcooliques, huiles essentielles.

« En cas d’intoxication, il ne faut pas refuser ou reporter une consultation nécessaire aux urgences ou dans un cabinet médical par peur d’être infecté par le coronavirus », prévient l’Agence nationale de Sécurité sanitaire (Anses). « Il est nécessaire de suivre précisément les indications du Centre antipoison. »

Mais pour ne pas en arriver là, l’Anses émet des recommandations pour éviter l’intoxication.

Commençons par les nettoyants et les désinfectants. Ici, les auteurs ont identifié diverses situations à risque : inhalation de vapeur toxique, intoxication accidentelle de jeunes enfants suite aux transferts des produits ménagers (dans une bouteille, dans un verre d’eau…) ou encore nettoyage des aliments à l’eau de Javel.

Pour les éviter :

  • Respectez rigoureusement les conditions d’usage des produits nettoyants ou désinfectants (sols, surfaces du domicile ou du lieu de travail) ;
  • Ne mélangez pas des produits nettoyant ou désinfectant entre eux, notamment eau de Javel et détartrant.
  • Pour les produits déconditionnés, mentionnez très clairement la nature du contenu (nom du produit au feutre, étiquette de couleur…) et bien entendu, tenez ces produits hors de portée des enfants ;
  • Question de bon sens : n’utilisez pas les produits nettoyants et désinfectants de sols et de surfaces pour des besoins d’hygiène corporelle ;
  • Et ne nettoyez pas les aliments à l’eau de Javel ou tout autre produit nettoyant ou désinfectant.

Pour les gels hydro-alcooliques, ici le danger est l’ingestion par les enfants. Tenez donc ces produits hors des petites mains. Et si vous fabriquez vous-même votre solution, respectez rigoureusement les consignes officielles de fabrication.

De nombreuses personnes utilisent les huiles essentielles pour renforcer leurs défenses immunitaires. L’Anses rappelle que les huiles essentielles ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus. Il est important de respecter les conditions d’utilisations de ces huiles (voie d’administration, dose, zone d’application…). Les personnes souffrant d’affections respiratoires (notamment les personnes asthmatiques) et les femmes enceintes ou allaitantes ne doivent pas utiliser les huiles essentielles.

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir