Cas suspect à la plateforme courrier d’Aubin

Abonnés
  • La société albigeoise PLD est intervenue hier à la plateforme courrier d’Aubin. / BHSP.
    La société albigeoise PLD est intervenue hier à la plateforme courrier d’Aubin. / BHSP.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Hier, le centre de distribution du courrier du Bassin, basé à la zone du Plégat à Aubin, était fermé suite à la suspicion d’un cas de Covid-19 sur un agent. La société de propreté et de nettoyage PLD d’Albi a décontaminé le site. C’est jeudi soir que cet agent a ressenti des symptômes pouvant s’apparenter au Coronavirus, et devait voir son médecin hier pour confirmer ou infirmer le prédiagnostic établi jeudi soir par le médecin de travail.

"Nous avons une pensée pour elle et nous lui souhaitons un bon rétablissement ", indiquait hier Laurence Cahors, secrétaire départementale CGT FAPT.

"Selon le protocole mis en place suite à des négociations obtenues par un droit de retrait le premier jour du confinement, la plateforme courrier a été fermée ce vendredi pour être décontaminée par une société spécialisée dans le cadre du principe de précaution ", indique Laurence Cahors.

La même poursuit : "Les membres du CHSCT sont confinés sans pouvoir se rendre sur les sites de son périmètre (Aubin, Capdenac, Anglars, Villefranche, Najac et Villeneuve d’Aveyron) pour vérifier la mise en place des mesures décidées en CHSCT. C’est une entrave intolérable pour laquelle nous avons alerté le service de la DIRECCTE de l’Aveyron. Nous avons demandé une mise en quatorzaine pour les agents du centre de distribution du courrier d’Aubin où, selon la décision nationale, nous travaillons du mercredi au samedi. Si cette demande est refusée, des agents pourraient faire valoir leur droit de retrait mercredi prochain. Nous subissons par ailleurs les choix de la direction relatifs aux activités essentielles : certaines boîtes jaunes sont fermées et ne sont pas relevées dans certains villages. Cela va à l’encontre du confinement et les usagers qui ne peuvent pas se déplacer sont pénalisés.

De la même manière, nous n’avons pas compris pourquoi la presse ne faisait pas partie des courriers essentiels à distribuer en priorité alors que des colis non essentiels l’étaient. Face au mécontentement, une procédure de distribution de la presse sera mise en place. L’équipe aura en main une liste d’abonnés à livrer. Nous aurions préféré un recrutement local dédié à la distribution de la presse ", conclut Laurence Cahors.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

83750 €

Decazeville : Venez découvrir cette maison de type 3 fonctionnelle comprena[...]

169000 €

Home Patrimoine vous propose une très belle maison de ville située à Decaze[...]

29000 €

Decazeville : Parcelles de terrains à bâtir libres de constructeur au sein [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir