Réflexion d’un enfant du causse Comtal

  • Bezonnes où il fait aussi bon vivre.
    Bezonnes où il fait aussi bon vivre.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Cela n’arrive qu’aux autres ! C’est ce que l’on se dit. Ne faisons pas de la sinistrose.

Les journaux, les télévisions, les médias nous annoncent souvent de mauvaises nouvelles (accident, décès d’un enfant, d’un proche, incendie, guerre, torture, épidémie, des personnes sont chassées de leur pays…). À ces annonces, on compatit mais il nous paraît impossible que cela nous arrive à nous.

Malheureusement un jour ou l’autre cela nous "tombe dessus" sans l’avoir vu venir, et là se pose la vraie question, pourquoi nous ? Pourquoi moi ? Mais la vie est ainsi. Il faut relativiser, ne pas baisser les bras et se battre car après le mauvais temps vient le beau temps !

Il faut peut-être se poser les vraies questions, et faire un bilan de sa vie ! Penser aux bons moments que nous avons eus et ceux à venir. Il est vrai que la vie est un long chemin et lorsqu’on en prend le départ, on est enthousiaste avec en tête un idéal : être heureux, et souvent on rencontre des embûches, des déceptions, on fait de mauvaises rencontres… Mais en dehors de cela, il y a tellement de bonheur que nous ne savons pas apprécier ! Car le bonheur est malin et discret, souvent invisible, tellement bien que l’on ne s’en rend compte qu’après : tout d’abord il y a la famille, la santé, les amis, le travail, c’est là que se trouve la source ! Et elle est intarissable ! Mais à condition de l’entretenir, de ne rien laisser au hasard. Il faut être attentif à nos proches. Quel plaisir de voir des gens heureux autour de soi ; il ne faut pas faire de cadeaux avec l’intention d’en recevoir en retour, mais il faut essayer de faire pour le mieux et surtout aimer son prochain, savourer les bons moments, et malgré tout ce qui peut nous arriver, il faut se dire qu’il peut y avoir pire.

Nos parents ou grands-parents ont connu la guerre avec des moments insupportables, inhumains : déportation, exécution, prisonniers… Et peut-être ne les avons-nous pas assez écoutés et pris en considération.

Pour tout cela, essayons de faire mieux et ne négligeons pas les valeurs fondamentales, inculquées par nos parents qui sont et doivent être notre force, pour gagner et combattre les moments difficiles.

Oui, le bonheur n’est pas réservé aux autres, il est pour chacun d’entre nous à portée de main, sachons le préserver et l’apprécier.

C.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodelle

636 €

Situé au coeur de Bezonnes, maison de type 5 en pierres composée d'une cuis[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodelle
Réagir