L'allaitement même de courte durée abaisserait le risque de cancer de l'ovaire

  • Une vaste analyse montre les bienfaits de l'allaitement contre le cancer de l'ovaire.
    Une vaste analyse montre les bienfaits de l'allaitement contre le cancer de l'ovaire. Wavebreak/Istock.com / Wavebreak/Istock.com
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

(Relaxnews) - Une méta-analyse a montré que les mères qui allaitaient pourraient ainsi abaisser leur risque de cancer de l'ovaire jusqu'à 24%.

Une équipe de chercheurs du QIMR Berghofer Medical Research Institute australien et du Ovarian Cancer Association Consortium ont pris en compte des données émanant de 13 études menées à travers le monde comprenant 9.973 femmes atteintes de cancer de l'ovaire, et de 13.843 sujets témoins en bonne santé. 

Les données comprenaient des informations concernant l'allaitement des mères, notamment la durée d'allaitement de chacun de leurs enfants, leur âge quand elles ont commencé et terminé d'allaiter et le nombre d'années depuis la dernière fois qu'elles avaient donné le sein.

Leurs résultats, repris dans la revue JAMA Oncology, ont montré que les femmes qui allaitaient enregistraient un recul de 24% du risque de cancer de l'ovaire par rapport aux femmes qui n'avaient jamais allaité.

Par ailleurs, plus les femmes allaitaient, plus leur risque reculait. Ainsi, les femmes qui donnaient le sein au moins 12 mois durant enregistraient un recul de 34% du risque de cancer de l'ovaire.

L'auteur de l'étude, la professeure Penelope Webb, a aussi souligné que l'allaitement était associé à un risque abaissé de tous types de cancers de l'ovaire, même celui le plus létal.

"En général, le risque de développer un cancer de l'ovaire baissait de 24% chez les femmes allaitantes, et même celles qui ne donnaient le sein que trois mois ou moins voyaient leur risque reculer de 18%", a précisé la scientifique.

"Il importe de noter que les bienfaits de l'allaitement duraient au moins 30 années après le moment où la mère arrêtait de donner le sein."

"Des études passées avaient établi un lien entre l'allaitement et un risque abaissé de cancer ovarien, mais d'autres n'avaient pas trouvé de lien, nous voulions donc l'envisager dans une étude bien plus vaste pour clarifier cette relation", a continué Penelope Webb. "Les résultats de l'étude montrent un lien entre l'allaitement et un abaissement des taux de cancer de l'ovaire, et renforcent les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé sur le fait que les mères devraient exclusivement allaiter au moins six mois si possible et pourraient continuer à le faire en intégrant des aliments complémentaires pendant deux ou trois ans."

Relaxnews
Voir les commentaires
Réagir