Un pont dit "Vieux" mais qui garde tout son charme

  • Ce pont est bien le monument emblématique de la ville.
    Ce pont est bien le monument emblématique de la ville.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Aujourd’hui abandonné aux piétons, la cité s’est construite autour de lui à partir du IXe siècle.

Jusqu’en 1846, il sera LE pont d’Espalion. L’inauguration à cette date d’un nouveau pont "neuf" lui vaut aujourd’hui, par opposition, d’être affublé de l’appellation de "Vieux" et d’être classé monument historique en 1888.

Il se venge de son abandon à sa manière. Il est devenu le monument emblématique de la ville d’Espalion, connu bien au-delà des frontières de l’Hexagone, fierté des habitants du cru pour son panorama exceptionnel sur le Lot. Enrichi au XVIe siècle du Vieux-Palais, il reste aussi, avec le château de Calmont, le témoin privilégié de l’histoire de la ville.

Sa construction au début du IXe siècle constituera une véritable révolution des moyens de communication et des transports. Jusqu’alors ceux-ci empruntaient l’ancienne voie romaine qui allait traverser le Lot en amont de Perse, et… loin du contrôle des seigneurs de Calmont. Pour mieux surveiller et surtout exploiter le trafic, ceux-ci décidèrent de construire un pont sur le site de la Grave, là ou les fonds rocheux permettaient d’appuyer dans de bonnes conditions l’ouvrage. Progressivement la nouvelle voie de circulation allait supplanter l’ancienne.

Ceci malgré la forte déclivité de la montée de la Calade.

De Perse, du bourg d’origine dont il ne reste plus rien, la population allait progressivement gagner le site d’Espalion actuel. Rue Droite, du Méjane (moyenne) et rue du Plô allaient devenir les axes du nouveau bourg né du pont.

Un pont maçonné du XIe

Plus tard, un pont roman, entièrement maçonné, remplacera l’ouvrage originel en grande partie en bois. Ce lieu de passage privilégié allait très vite devenir un site commercial qui ne comptait pas moins de vingt boutiques installées sur le tablier. Les troubles de la guerre de Cent Ans amenèrent à le fortifier et Espalion sera à l’abri des solides portes.

C’est au XVIe siècle qu’il sera habillé d’arcs de soutènement semi-gothiques qui lui ont donné son aspect actuel après la suppression du pont-levis devenu inutile. Étroit, inadapté au nouveau trafic, devenu dangereux, le préfet De Guizard allait initier la construction d’un nouveau pont bien plus large et fonctionnel. Une véritable révolution pour la ville puisque ce nouvel ouvrage allait, à grand renfort de remblais, contourner l’agglomération par ce qui était alors des jardins et aujourd’hui le boulevard.

Depuis fin 2018, un nouveau pont en aval de la zone de la Bouysse permet de contourner la ville bien plus au large.

Un nouvel édifice qui va induire une nouvelle étape de l’aménagement de la ville pour les années à venir.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

129000 €

En plein coeur d'Espalion, vous serez séduit par les volumes qu'offre cet a[...]

43000 €

terrain constructible tout proche du centre ville d'Espalion. Tous les rése[...]

120000 €

Vous serez séduit par sa magnifique vue !! Appartement de type 3 en duplex [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir