Des chiens pour détecter le coronavirus

  • Des chiens pour détecter le coronavirus
    Des chiens pour détecter le coronavirus
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

A l’image des chiens utilisés pour détecter des cancers du sein, le flair canin pourrait aussi servir à repérer les patients porteurs du coronavirus. Certains animaux sont d’ailleurs en cours de « formation ».

L’idée d’utiliser l’odorat particulièrement fin des chiens pour des activités humaines n’est pas nouvelle. Cette technique a déjà fait ses preuves contre le cancer du sein. Cette fois-ci, c’est dans la lutte contre le coronavirus que le chien pourrait définitivement devenir le meilleur ami de l’homme.

Au Royaume-Uni, la Medical Detection Dogs, spécialiste dans le domaine de la détection canine des maladies s’est ainsi associée à la London School of Hygiene and Tropical Medicine et l’Université de Durham. Objectif : entraîner intensivement les chiens afin qu’ils soient prêts en 6 semaines à fournir un diagnostic rapide et non invasif de la maladie.

Les animaux seront ainsi formés de la même manière que d’autres l’ont été avant eux pour détecter des maladies comme le cancer, la maladie de Parkinson et certaines infections bactériennes. A savoir en reniflant des échantillons provenant de patients.

Pour le moment, les chercheurs examinent comment capturer en toute sécurité l’odeur du virus et la présenter aux chiens. Optimiste, le Pr Steve Lindsay de l’Université de Durham explique que « si la recherche réussit, nous pourrions utiliser des chiens de détection Covid-19 dans les aéroports à la fin de l’épidémie pour identifier rapidement les personnes porteuses du virus. Cela aiderait à prévenir la réapparition de la maladie après avoir maîtrisé l’épidémie actuelle ».

Destination Santé
Voir les commentaires
Réagir