Les magasins de bricolage s’adaptent au confinement

  • Pour garantir la sécurité de tous, certaines enseignes de bricolage ont mis en place un système de drive.
    Pour garantir la sécurité de tous, certaines enseignes de bricolage ont mis en place un système de drive. J.A.Torres. / J.A.Torres.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Depuis les premières mesures gouvernementales, une grande partie des commerces ont dû fermer leurs portes. Vendant des matériaux de construction et de la quincaillerie, les magasins de bricolage ont, eux, pu rester ouverts.

Avant même que le confinement général ne soit décrété, de nombreux commerces ont dû fermer pour une durée indéterminée. Cependant, plusieurs catégories de commerces ont reçu une dérogation : supermarchés, garages, hôtels… et magasins de bricolage. Mais ce n’est pas parce qu’ils ont le droit d’être ouverts, qu’ils le sont forcément, et surtout, qu’ils le sont normalement.

Le système de drive

Dans le contexte actuel, le drive devient le moyen le plus simple et le plus sécurisé pour acheter en magasin. Les enseignes de bricolage ont alors emboîté le pas aux supermarchés en proposant à ses clients de commander, puis de venir récupérer ses achats directement au magasin. Pour les enseignes Bricorama, "depuis la semaine dernière, le client passe sa commande de produits, dits de première nécessité, sur le site internet et il reçoit un SMS une fois qu’elle est prête", explique Corentin, un employé. Le magasin Brico Dépôt de Sébazac propose, lui aussi, un drive depuis le début de cette semaine.

Le but est simple : permettre à tous ceux qui en ont besoin, d’avoir accès aux matériaux de construction, aux granulés à bois, ou encore à de la peinture, tout en limitant au maximum les contacts physiques.

Rester disponible

Mais ce n’est pas pour autant que les enseignes perdent le contact avec leurs clients. À La Primaube, les Briconautes, en plus de proposer un drive, ont mis en place, depuis le début du confinement, de la livraison à domicile. "Les clients ont la possibilité de commander sur internet, ou même par téléphone. On peut, en suite, livrer les articles, notamment aux personnes âgées", précise Daniel Cluzel, gérant du magasin.

Et étant confiné chez soi, dans un village un peu éloigné des grandes enseignes, il faut aussi pouvoir se débrouiller. Par exemple, le magasin Laissac Bricolage est entièrement resté ouvert ces trois dernières semaines. "Maintenant, il y a plus de gens qui consomment sur la commune", témoigne Laurent Saint-Beauzel, le gérant. Bien qu’ouvert aux horaires habituels, le magasin s’est adapté aux règles de sécurité : plexiglas au niveau des caisses, gants, entrée et sortie différenciées. "Et les clients respectent d’eux-mêmes les distances de sécurité", remarque-t-il.

Et même si l’heure n’est pas encore au déconfinement, la vie économique tente de suivre son cours, en s’adaptant.

Margot Pougenq
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

400 €

Situé a 2 pas du centre de formation Universitaire, proche du Faubourg et d[...]

523 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

377 €

DANS IMMEUBLE RECENT AVEC CAVE ET PARKING AERIEN SECTEUR CALME - PROCHE IU[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir