L’Ehpad de Firmi, durement touché par l’épidémie

  • La grande majorité des personnes âgées ont été invitées à rester confinées dans leurs chambres.
    La grande majorité des personnes âgées ont été invitées à rester confinées dans leurs chambres. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Quatre résidents y sont morts ces derniers jours. L’établissement fait aujourd’hui l’objet d’un suivi tout particulier de l’ARS, des infectiologues de l’hôpital de Rodez et des services de l’État.

À l’Ehpad de Firmi, les portes sont closes. Ici, un peu plus qu’ailleurs… Comme dans huit autres établissements du département, le virus SARS-CoV-2 a franchi les portes de cette maison de retraite, avenue de Decazeville.

Hier, il avait déjà fait quatre victimes, toutes octogénaires ou nonagénaires. Il y a une semaine de cela, le maire du village et président du conseil d’administration de l’établissement, Jean-Pierre Ladrech, indiquait même que près de la moitié des résidents, 80 au total, faisait l’objet d’une surveillance particulière à la suite d’une suspicion de Covid-19…

Le personnel soignant n’a pas été épargné, non plus. Plusieurs ont été invités à regagner leurs domiciles, en quarantaine. La directrice des lieux, elle, également a été placée en quarantaine après avoir contracté le virus, sous une forme asymptomatique.

Depuis plusieurs jours déjà, le cas de cette maison de retraite, frappée par la vague, fait l’objet d’un suivi tout particulier au sein de l’Agence Régionale de Santé. L’hôpital de Rodez et ses infectiologues, en première ligne dans la guerre contre le Covid, travaillent également en collaboration avec l’établissement.

Des renforts en personnel

Des renforts en personnel y ont également été envoyés, à l’image de médecins de la maison de santé de Decazeville, d’infirmières du centre hospitalier, d’une aide-soignante en intérim…

La protection civile est également sur le pont. Et un médecin du centre hospitalier Jacques-Puel, s’occupant des questions d’hygiène et de bons gestes à adopter, s’est même rendu sur place ces derniers jours.

"Nous portons une attention toute particulière à cet Ehpad", a confirmé le délégué territorial de l’ARS en Aveyron, Benjamin Arnal, hier, avant d’entrer en visioconférence sur le sujet épineux des Ehpad et celui de Firmi en particulier.

De nombreux tests ont également été réservés aux résidents de l’Ehpad. Impossible, en revanche, de savoir combien ont contracté le virus… En attendant, la grande majorité des personnes âgées ont été invitées à rester confinées dans leurs chambres et conservent un contact avec leur famille via les moyens modernes d’appels en vidéo.

La semaine dernière, Jean-Pierre Ladrech a tenu à remercier et féliciter le personnel de l’Ehpad, en première ligne dans cette lutte contre le virus.

En espérant des jours meilleurs. Et ne pourquoi pas suivre, au plus vite, l’exemple de l’Ehpad de Bozouls, premier touché dans le département avant de se débarrasser du Covid-19…

Nous n’avons pu joindre Jean-Pierre Ladrech, hier.
Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Firmi

180600 €

COUP DE COEUR ASSURE Grande maison de village de 242 m2 habitables sur troi[...]

175900 €

SOUS COMPROMIS - SECTEUR FIRMI - Maison ayant une vue magnifique, disposant[...]

96000 €

A VENDRE-Sur 1900 m2 de terrain arboré, maison T5 à rénover avec grand gara[...]

Toutes les annonces immobilières de Firmi
Réagir