Confinement : "Rester ferme et tenir bon"

  • La préfète Catherine de la Robertie a décidé d’accroître les contrôles.
    La préfète Catherine de la Robertie a décidé d’accroître les contrôles. Repro CPA / Repro CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Avec le beau temps et le confinement obligatoire, ce sera nécessairement Pâques au balcon (celui de la maison) qui s’imposera à tous.

Le risque, c’est le relâchement", martèle Catherine de la Robertie, qui compte bien mobiliser ce week-end de Pâques, les forces de l’ordre pour multiplier les contrôles et faire obstacle aux déplacements intempestifs.

Le respect des règles de confinement a été un peu malmené en France le week-end dernier. Qu’en est-il ici ?

Le nombre des verbalisations est resté stable au cours de ces sept derniers jours, quel que soit le nombre des contrôles, avec une légère hausse il est vrai le week-end dernier. Ce sont malheureusement toujours les mêmes personnes qui refusent de comprendre. Alors le risque de relâchement est bien présent…

Et vous allez durcir les mesures de confinement, comme cela a été fait ailleurs ?

La dynamique virale n’a pas livré tous ses secrets et la meilleure arme est le confinement pour lequel les règles sont, en Aveyron, globalement respectées. Mais à Rodez, dans les villes, on assiste à un phénomène d’accoutumance de la part de certains citoyens qui multiplient les sorties. En conséquence, on maintient fermement la pression par des contrôles accrus. L’opération réalisée le week-end dernier au péage du viaduc de Millau sera réitérée dès samedi. Ces contrôles renforcés, comme le drone policier à Rodez, marquent les esprits. Pour le reste, j’avais déjà pris des mesures telles que l’interdiction de certains lieux de promenade, je n’en envisage pas d’autres pour l’instant. À condition que les comportements le justifient. Sinon, je n’hésiterai pas à restreindre les horaires pour la pratique sportive et l’accès aux locations saisonnières. Nos forces de l’ordre ont le potentiel nécessaire. Je compte sur le discernement et l’intelligence de tous. Le mot d’ordre est de rester ferme et de tenir bon le confinement.

Justement, de plus en plus de personnes supportent mal ce confinement qui leur crée des troubles. Ils ne sont pas prêts dès lors d’être rassurés…

Je comprends que le confinement est difficile à vivre et génère des angoisses. Tout le monde n’a pas une maison avec jardin. En Occitanie, un numéro de téléphone est ouvert à tous ceux qui en souffrent, le 05 34 39 33 47. L’appel est gratuit et ceux qui le souhaitent sont mis en relation avec des médecins et psychologues, le tout étant coordonné par la cellule médico-psychologique de l’hôpital Purpan à Toulouse. N’oublions pas que le confinement permet à chacun de nous de contribuer à sauver des vies. Il nous permet de remettre les choses en perspective, de donner du sens à ce que l’on fait.

Faire face aux violences conjugales

Le confinement induit un risque majeur, celui des violences conjugales. Qu’en est-il en Aveyron ?
La situation est tendue, nous assistons à une évolution à la hausse du nombre d’interventions des forces de l’ordre à ce sujet. La lutte contre les violences conjugales me tient particulièrement à cœur et nous sommes tous mobilisés. La DDCSPP - protection des populations - est pleinement à l’œuvre et nous travaillons au quotidien avec des partenaires associatifs, comme le CIDFF, le Planning familial, Village 12, Trait-d’Union… Et une plateforme internet fonctionne 7 jours sur 7 avec des policiers et gendarmes qui répondent à des personnes qui restent anonymes : www.arretonslesviolences.gouv.fr Le numéro d’appel 3919 reste bien sûr ouvert pour une écoute et un accompagnement, comme le 17 pour les urgences.
Nous travaillons de plus avec les associations pour savoir lesquelles pourraient tenir des points d’information dans les grandes surfaces pour alerter en cas de besoin. Et avec l’appui de l’ordre départemental des pharmaciens, les officines sont également impliquées dans le dispositif pour recueillir les victimes et donner l’alerte…


 

Christophe Cathala
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

125000 €

Au centre de La Cavalerie, très bel appartement T3 au 1er étage entièrement[...]

330000 €

EXCLUSIVITE - Millau - Immeuble de rapport centre ville Ensemble immobi[...]

25000 €

A vendre secteur Vaureilles, terrain à batir de 1489 m2.Eau et électricité [...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir