Aveyron : une surmortalité de 8% au mois de mars

  • En France, l'Aveyron n'a pas été le plus épargné par la surmortalité en mars dernier.
    En France, l'Aveyron n'a pas été le plus épargné par la surmortalité en mars dernier. Reproduction CPA / CPA / Reproduction CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Cette surmortalité demeure cependant limitée et ne peut être définitivement attribuée aux effets du Covid-19.

Selon les toutes dernières statistiques publiées ce vendredi 10 avril par l'Insee, le taux de surmortalité dans le département de l'Aveyron pour mars 2020, par rapport à mars 2019, s'établit à 8%. Voilà une semaine, ce même taux n'était que de 4 %. Pas besoin d'être grand mathématicien pour constater que la surmortalité aveyronnaise a donc doublé en une semaine.

Pour autant, et toujours selon l'Insee, ces proportions restent malgré tout limitées et il est difficile de les corréler avec les effets du Covid-19, du moins pour l'Aveyron. Car, en revanche, et si l'on prend l'exemple du Haut-Rhin, on constate une surmortalité de 128 % dont l'origine n'est, dans ce cas, guère discutable.

Quoi qu'il en soit, au niveau national, l'Aveyron se situe dans le premier tiers des départements français les plus impactés par une surmortalité le mois dernier. Ces données seront exceptionnellement réactualisées toutes les semaines jusqu'à la fin de la crise sanitaire.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir