Jean-Marie Périer répète le confinement depuis 25 ans

  • Jean-Marie Périer et sa "femme" Daffy et ses deux "filles".
    Jean-Marie Périer et sa "femme" Daffy et ses deux "filles". Repro CP / Frederic Maligne / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Où et comment confinez-vous ?

Je confine en pleine campagne, dans ma maison située à 8 km de Villeneuve d’Aveyron, avec ma femme Daffy, en réalité mon adorable chienne, et mes filles Cerise et Hortense, qui sont mes ânesses. C’est tellement une chance d’être ici plutôt qu’à Paris !

Dans quel état vivez-vous le confinement ?

Depuis que je suis en Aveyron, ça fait 25 ans que je répète le confinement alors je suis très au point (rire).

Qu’aviez-vous initialement prévu de faire si vous n’aviez pas été confiné ?

J’avais deux expositions de prévues, une au Portugal, sur la mode, et une autre à Paris, sur la révolution. Tout a été annulé. Et depuis 5 ans, je fais des spectacles où j’improvise, j’ai l’impression que ça devient du théâtre. Ça devait commencer au mois de mai. J’ai 35 dates mais certaines sont reportées. D’ailleurs, après le déconfinement, les gens auront-ils le droit de se réunir dans des salles ?

Quelles sont vos méthodes pour vous évader et comment occupez-vous vos journées ?

Tous les matins, mon occupation première est de publier une photo et un texte sur ma page Instagram. Ça m’emballe ! C’est très intéressant, c’est comme un pianiste qui fait ses gammes. Et, à 80 ans, ça fait fonctionner ma tête !

Je dois écrire 1 200 signes pour raconter une histoire, c’est passionnant, ça me rappelle les films publicitaires qui doivent faire vivre une histoire en quelques minutes.

Quelle chanson ou quel morceau de musique conseilleriez-vous pour mettre du baume au cœur des Aveyronnais en ce moment ?

J’écoute surtout du Éric Clapton.

Un film à conseiller ?

Je suis très "séries". Il y en a une formidable sur Netflix, "Better call Saul", l’histoire d’un avocat cinglé et véreux aux States. Ce que dix scénaristes arrivent à faire avec deux ou trois personnages et une seule histoire est ahurissant !

Frigo plein ou file d’attente devant un point de ravitaillement ?

Je sors faire les courses tous les quatre jours dans des magasins bio où chez les producteurs locaux, c’est formidable.

Je ne vais en grande surface que pour le PQ...

Quelle est la première chose que vous ferez quand le confinement sera terminé ?

J’irai chez le coiffeur ! Une chance, j’y suis allé la veille du confinement. Le paraître est aussi important que l’être (grand éclat de rire !).

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Aveyron

30000 €

Agnac : Venez découvrir et imaginer votre future maison sur ce beau terrain[...]

44500 €

Dans le centre historique d'Entraygues et à proximité de toutes les commodi[...]

53000 €

Un peu de béton et vous voilà dans votre maison. . Le terrain constructible[...]

Toutes les annonces immobilières de Aveyron
Réagir